• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le TFC rentre de Rennes avec une première victoire à l'extérieur : 3 à 0

Le défenseur Jacques François Moubandje salue l'ouverture du score par Aleksandar Pesic, à la 42e minute / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Le défenseur Jacques François Moubandje salue l'ouverture du score par Aleksandar Pesic, à la 42e minute / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Toulouse ouvre les compteurs avec ses trois premiers points marqués de la saison à l'extérieur, en match avancé de la 7ème journée de Ligue 1. 

Par M.L. avec AFP

Oublié le classique et un, et deux, et trois zéro euphorique. Les trois points marqués à l'extérieur par le TFC ont plutôt un goût de soulagement. A Rennes, le club a en effet remporté, mardi 23 septembre, ses trois premiers points de la saison à l'extérieur.

Battus lors de leurs trois sorties précédentes loin de leurs terres, les Toulousains remontent dans la première moitié du classement, à la 7e place, bien au chaud avant de recevoir le Paris SG samedi.

Une victoire facile mais méritée

Le TFC a affronté une équipe Rennaise trop imprécise. Dès la 10ème minute, elle s'est progressivement enfoncée dans les approximations techniques et les mauvais choix, à l'image d'un Sanjin Prcic qui a semblé aussi éprouvé que la pelouse du Stade de la Route de Lorient.

Le TFC s'est quant à lui montré plus juste, plus solide et surtout redoutablement efficace, en montant en régime à partir de la 20e minute.

Après des occasions de Marcel Tisserand (21e) et Wissam Ben Yedder (28e), c'est Aleksandar Pesic qui convertissait en but un centre en retrait de Adrien Regattin peu avant la mi-temps, pour ouvrir le score (1-0, 42e).

Ouverture du score assez logique, d'autant qu'un pénalty évident pour une faute d'Habib Habibou sur Tisserand avait été "oublié" par l'arbitre Fredy Fautrel.

Les Toulousains pliaient l'affaire en début de seconde période, après que l'arbitre eut refusé un but parfaitement valable à Ben Yedder sur une main qu'il a été le seul à voir et qui a valu un carton jaune à l'attaquant.

Sur une tête lobée de Doumbia, le gardien rennais Benoît Costil, le défenseur Fallou Diagne et le poteau gauche joignaient leurs efforts pour offrir un deuxième but à Toulouse (2-0, 57e), avant que Ben Yedder y aille de son but, d'une frappe à ras de terre imparable (3-0, 62e).

Ils ont en revanche perdu leur régulateur au milieu de terrain, Étienne Didot. Touché au genou gauche sur un contact peu avant la demi-heure de jeu, l'ex-rennais a dû céder sa place à Tongo Doumbia, lui aussi ancien rouge et noir.

Les Rennais se retrouvent quant à eux à une dixième place aussi provisoire que précaire. Ils n'ont que deux points d'avance sur le premier relégable (Bastia, 6 pts), et se rendront dimanche chez les Girondins de Bordeaux.


Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus