Qui sont désormais les sénateurs et sénatrices de Midi-Pyrénées ?

L'hémicycle du Sénat / © MaxPPP
L'hémicycle du Sénat / © MaxPPP

Après les élections sénatoriales de ce dimanche 28 septembre, qui ont vu une large percée de la droite, nous vous proposons de faire connaissance avec chacun(e) des sénateurs (et sénatrices) représentant les 8 départements de la région Midi-Pyrénées.

Par Fabrice Valery

Voici, département par département les 18 sénateurs qui représentent notre région au Palais du Luxembourg : 14 ont été élus ou réélus ce dimanche 28 septembre. Dans deux départements (Lot et Hautes-Pyrénées) les sénateurs n'étaient pas renouvelables. 

On compte désormais dans la région : 
  • 15 sénateurs
  • 3 sénatrices

ARIEGE : ​


Alain Duran (PS)

Le président de l'association départementale des maires de l'Ariège a succédé ce dimanche à Jean-Pierre Bel, le président PS du Sénat qui ne se représentait pas et met un terme à sa carrière politique. 
Âgé de 56 ans et instituteur de profession, Alain Duran est conseiller général (PS) de Tarascon-sur-Ariège depuis 2003 et président de la communauté de communes de Tarascon. C'est son premier mandat de parlementaire.
Alain Duran, nouveau sénateur PS de l'Ariège / © France 3
Alain Duran, nouveau sénateur PS de l'Ariège / © France 3


AVEYRON : 

 

Alain Marc (UMP)

Le député UMP de l'Aveyron a réussi le pari osé de passer de l'Assemblée Nationale au Sénat. Il laisse un poste de député vacant qui donnera lieu à une législative partielle dans les deux mois. 

Alain Marc / © Midi Libre
Alain Marc / © Midi Libre


Jean-Claude Luche (UDI)

Le président du Conseil Général a labouré le terrain durant cette campagne. Et ça a payé. Il a été élu dès le premier tour avec plus de 60 % des voix. Agé de 62 ans, il a été maire de Pierrefite. En 2008, il a succédé à Jean Puech à la tête du département. Il attaque là son premier mandat de parlementaire. Jean-Claude Luche entend rester à la tête de l'exécutif du département et a d'ores et déjà fait savoir qu'il abandonnerait son mandat de conseiller régional de Midi-Pyrénées.

Jean-Claude Luche / © MaxPPP
Jean-Claude Luche / © MaxPPP


HAUTE-GARONNE :


Alain Châtillon (UDI)

Elu en 2008 seul sénateur du centre et de la droite du département, Alain Châtillon conduisait cette année la liste UMP-UDI qui pour la première fois a recueilli la majorité des sièges dans le département (3 sur 5). Âgé de 71 ans, il est maire de Revel et fondateur du groupe agro-alimentaire Nutrition & Santé dont la marque-phare est Gerblé. 

Alain Châtillon / © DR
Alain Châtillon / © DR


Brigitte Micouleau (UMP)

L'adjointe au maire UMP de Toulouse Jean-Luc Moudenc, chargée des séniors, accède pour la première fois à un mandat de parlementaire.

Brigitte Micouleau / © DR
Brigitte Micouleau / © DR


Pierre Médevielle (divers droite)

Le maire divers-droite de Boulogne-sur-Gesse était en 3ème position sur la liste UDI-UP en Haute-Garonne. C'est son premier mandat national.

Pierre Médeviele / © P. Lagorce / France 3
Pierre Médeviele / © P. Lagorce / France 3



Claude Raynal (PS)

Le maire de Tournefeuille, président du groupe d'opposition à Toulouse-Métropole, conduisait pour la première fois une liste renouvelée PS-PRG. Il n'est pas parvenu à garder la majorité des élus du département à la gauche et sera le seul sénateur PS de Haute-Garonne

Claude Raynal / © MaxPPP
Claude Raynal / © MaxPPP


Françoise Laborde (PRG)

La sénatrice sortante était en seconde place sur la liste de Claude Raynal. Professeure des écoles de profession et adjointe au maire de Blaganc, elle va retrouver le Palais du Luxembourg pour un second mandat
Françoise Laborde / © MaxPPP
Françoise Laborde / © MaxPPP

GERS :

 

Franck Montaugé (PS)

L'ancien suppléant de Philippe Martin à l'Assemblée Nationale devient sénateur. Le maire d'Auch a pris un siège au PRG sortant Raymond Vall. 

Franck Montaugé / © MaxPPP
Franck Montaugé / © MaxPPP

 

Aymeri de Montesquiou (UDI)

Le descendant de D'Artagnan a été réélu. Le maire de Marsan est sénateur depuis 1998 après avoir été député du Gers et député européen. Il est âgé de 72 ans.

Aymeri de Montesquiou Fezensac d'Artagnan / © MaxPPP
Aymeri de Montesquiou Fezensac d'Artagnan / © MaxPPP


LOT (non-renouvelable en 2014) : 


Gérard Miquel (PS)

L'ancien président du Conseil général (il a abandonné son mandat après son élection comme maire de Saint-Cirq-Lapopie en mars dernier) a été élu sénateur en 2011. 

Gérard Miquel / © MaxPPP
Gérard Miquel / © MaxPPP


Jean-Claude Requier (PRG) 

Elu sénateur en 2011, cet ancien professeur d'histoire-géographie est âgé de 67 ans. Il est ancien maire de Martel (de 1986 à 2014). 

Jean-Claude Requier / © MaxPPP
Jean-Claude Requier / © MaxPPP


HAUTES-PYRENEES (non-renouvelable en 2014) : 


François Fortassin (PRG)

Sénateur des Hautes-Pyrénées depuis 2001, François Fortassin a été président du Conseil Général des Hautes-Pyrénées de 1992 à 2008, avant que ce radical ne se fasse ravir la place par sa consoeur sénatrice socialiste Josette Durrieu (en 2011, le PRG Michel Pélieu a "récupéré" la présidence du département). François Fortassin a 75 ans. 

François Fortassin / © MaxPPP
François Fortassin / © MaxPPP


Josette Durrieu (PS)

L'ancienne présidente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées (de 2008 à 2011) est élue au Sénat depuis 1992. A 77 ans, elle est la doyenne des sénateurs de notre région. 
Josette Durrieu / © MaxPPP
Josette Durrieu / © MaxPPP


TARN : 


Thierry Carcenac (PS) 

Le président du Conseil Général du Tarn a eu une campagne de terrain difficile en raison des manifestations contre le barrage de Sivens. Il parvient cependant à gagner ce siège même si le PS perd le second dans ce département. Âgé de 63 ans, il retrouve un mandat national après avoir été député du Tarn de 1997 à 2002. 

Thierry Carcenac / © L. Dubois
Thierry Carcenac / © L. Dubois


Philippe Bonnecarrère (DVD) 

L'ancien maire d'Albi jusqu'en mars dernier et toujours président de la communauté d'agglomération, visait le Sénat et a donc réussi son pari de ravir un siège au Parti Socialiste dans le Tarn. Il a 59 ans. 

Philippe Bonnecarrère / © MaxPPP
Philippe Bonnecarrère / © MaxPPP


TARN-ET-GARONNE : 


François Bonhomme (UMP)

Le maire UMP de Caussade restera comme le tombeur de Jean-Michel Baylet à ces sénatoriales.

François Bonhomme / © C. Lebrave / France 3 Midi-Pyrénées
François Bonhomme / © C. Lebrave / France 3 Midi-Pyrénées


Yvon Collin (dissident PRG)

L'ancien ami et directeur de cabinet de Jean-Michel Baylet, puis colistier pour les élections sénatoriales (les deux hommes avaient été élus dès le premier tour en 2004) n'avait pas obtenu l'investiture du PRG pour 2014. Il s'est quand même présenté est a été élu dès le premier tour. Il est âgé de 70 ans. 

Yvon Collin / © C. Lebrave / France 3
Yvon Collin / © C. Lebrave / France 3

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus