• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La famille d'un jeune adulte polyhandicapé dénonce le manque de structures adaptées en France

Pierre entouré de sa maman et de ses deux frères. / © DR
Pierre entouré de sa maman et de ses deux frères. / © DR

Pierre était accueilli à l'IME de Moussaron, établissement soupçonné de maltraitance. Ses proches l'en ont retiré mais ne trouvent pas d'établissement capable de lui apporter les soins nécessaires, notamment des séances de kiné. Témoignage d'une famille qui dénonce le manque de moyens.

Par Véronique Haudebourg

Ils sont des milliers en France,jeunes adultes et adultes polyhandicapés et leur proches à ne plus sa voir quoi faire. faute de structures et de moyens, rien n'est prévu pour accueillir de tels malades. Le cas de l'IME de Moussaron dans le Gers, a douloureusement mis en avant ce problème.

Le cas de Pierre, 19 ans, lourdement handicapé, est révélateur du manque de structure en France pour les adultes polyhandicapés. Atteint d'une maladie génétique rare appelée Syndrome d'Angelman (une naissance sur 10000 à 20000, soit 25 cas par an en France), il est incapable de parler, marcher, se nourrir ou accomplir quelque tâche quotidienne que ce soit seul.

Depuis l'âge de 3 ans, il a été accueilli dans différents établissements d'accueil et intègre à 13 ans l'IME de Moussaron, soupçonné de maltraitance. Sa famille tombe des nues et le retire de la structure. Il est admis alors dans un autre établissement à Bagnères-de-Luchon. Malheureusement, l'établissement n'est pas en mesure de lui dispenser des séances de kiné après une opération du dos. Son état de santé se dégrade et ses proches sont désemparés et en colère. Ils ont créé une page sur les réseaux sociaux pour trouver une solution et alerter de la situation de Pierre en particulier et des jeunes adultes polyhandicapés en général.
"Il faut plus de moyens" pour le jeunes polyhandicapés


Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus