Cet article date de plus de 6 ans

L'Agence Régionale de Santé vient au secours de "La Case de Santé"mais le compte n'y est pas

"La Case de Santé" ne devrait pas fermer. Cette maison médicale toulousaine pour les précaires avait lancé un appel à l'aide pour difficultés financières. L'ARS a signé mardi un chèque de 37 000 €. Insuffisant selon les responsables qui souhaitent une structure de financement pérenne.

La Case de Santé en sursis pour un an de plus
La Case de Santé en sursis pour un an de plus © France 3
C'est un appel à l'aide qu'avaient poussé les professionnels exerçant dans "La Case de Santé", place Arnaud Bernard à Toulouse. Face à de grosses difficultés financières, elle était menacée de fermer début novembre.
Mardi, l'Agence Régionale de Santé a versé 37 000 € . "C'est une petite victoire" déclare Fabien Maguin, le coordinateur administratif , "mais on est loin du compte".
Les 37 000 € font porter l'aide de l'ARs à 88 000 € mais c'est toujours moins que les 100 000 € de 2013.
Avec un déficit anticipé de 100 000 €, ces 37 000 € ne garantissent toujours pas la survie de La Case de Santé.
Ce qui est demandé par les professionnels de cet établissement reconnu comme incontournable par tous les partenaires, c'est une structure de financement annuel et pérenne.

Vidéo : le reportage de Mathieu Jarry et Frédéric Desse
durée de la vidéo: 01 min 37
Problèmes financiers à La Case de Santé




"La Case de santé" avait ouvert en 2006.
"La Case de santé" est un centre de santé de quartier ouvert à tous, quelle que soit la condition sociale. La population qui y consulte se compose pour moitié de personnes connaissant des situations de précarité. La mixité sociale de ce lieu est maintenue. Il s'agit d'un nouveau mode d'organisation de la santé, au plus proche de la population d'un quartier, basé sur une équipe pluridisciplinaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société