Les London Wasps enterrent les dernières illusions de Castres

© AFP
© AFP

Castres, déjà à la peine en Championnat, a subi sa troisième défaite en trois journées de Coupe d'Europe face aux London Wasps (17-32), et n'a plus aucune chance de rejoindre les quarts de finale.

Par VH avec AFP

Les Tarnais n'avaient déjà que peu d'espoirs de sortir de la phase de poules, mais ils voulaient profiter de ce match pour lever quelques-uns des doutes nés de leur première partie de saison catastrophique, avec une dernière place en Top 14 après la défaite concédée samedi dernier contre le Racing-Métro (9-13), déjà à domicile.

C'est raté ! Les Wasps se sont même permis d'arracher en fin de match le bonus offensif en marquant un quatrième essai, et conservent, eux, une chance de se qualifier pour les quarts.

En choisissant dès le début de partie la touche plutôt que la pénalité après une faute castraise, ils avaient d'ailleurs donné le ton: ils étaient venus avec
l'intention de gagner en jouant. Les Castrais, courageux, étaient encore au coude à coude à la pause (14-15), grâce à deux essais de Mathieu Bonnello (9) et Rémi Lamerat (33), qui avaient répondu à Rob Miller (4) et Nathan Hughes (13). Ils prenaient même les devants à la 66e minute, sur une pénalité en coin de Julien Dumora(17-15) Mais ils finissaient par céder sur un essai de pénalité après un placage dangereux de Sitivenu Sivivatu, exclu pour 10 minutes (70), avant que Sailosi Tagicakibau franchisse encore la ligne (74).

Ils l'ont dit


David Darricarrère, entraîneur du Castres Olympique

"C'était mieux sur l'état d'esprit mais on a vu, à ce niveau, que l'on payait cher les erreurs, les ballons perdus. On n'a pas été assez précis, notamment dans les 20 dernières minutes. Maintenant, il y a des décisions d'arbitrage que je ne comprends pas. Il faudra que l'on m'explique comment on peut prendre un essai de pénalité et un carton jaune sur la même action. La double peine, je n'ai jamais vu ça en France. On se devait de l'emporter, on avait les moyens de l'emporter mais on perd une nouvelle fois chez nous. On ne peut pas l'accepter, il faut vite, très vite inverser la tendance".

Yannick Caballero, 3e ligne et capitaine du Castres Olympique

"Le score est lourd. On avait pourtant plutôt bien négocié la première période, face au vent. On s'appuyait sur une conquête qui avait assez bien fonctionné. Mais par la suite on s'est heurté à leur bonne défense, un mur dans lequel on a tapé. Et puis on a perdu beaucoup trop de ballons et ça a cassé notre rythme de jeu. Tout n'est pas à jeter, le positif c'est l'état d'esprit, le fait que l'on a joué en équipe".

Mathieu Bonello, talonneur du Castres olympique

"On a manqué de concentration et de patience, surtout dans les vingt dernières minutes. C'était un match de haut niveau, on ne peut pas se permettre de faire autant de fautes. Il faut qu'on redevienne une équipe dure à jouer. On n'est pas dans les clous au niveau des résultats, mais le comportement est là. Je suis persuadé qu'avec l'état d'esprit on va réussir à remplir notre mission".

Sur le même sujet

Les + Lus