• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Grippe : l'épidémie se poursuit pendant encore au moins 2 semaines

La consultation médicale est indispensable pour détecter la grippe et d' éventuelles complications. / © Nicolas Chatail. F3 LR
La consultation médicale est indispensable pour détecter la grippe et d' éventuelles complications. / © Nicolas Chatail. F3 LR

En Languedoc-Roussillon, plus de 100.000 cas de grippe ont déjà été constatés depuis le début de l'épidémie. Même si le pic épidémiologique a été franchi, cette épidémie, probablement la plus forte depuis 5 ans, est encore coriace et devrait se poursuivre pendant au moins 2 semaines. 

Par Zakaria Soullami


Plus de 100.000 personnes ont déjà consulté un médecin pour soigner un syndrome grippal en Languedoc-Roussillon. Le taux de consultation étant estimé à 50%, le nombre de personnes atteintes par la grippe depuis le début de l'épidémie est plutôt de l'ordre de 200.000 cas. Du jamais vu depuis environ 5 ans.

Le pic dépassé

Le pic épidémiologique a probablement été franchi la semaine du 9 au 15 février. 15.000 nouveaux malades ont été vus par un médecin en une semaine selon le réseau Sentinelle (553 cas pour 100.000 habitants).
Pendant la semaine du pic, du 2 au 8 février, plus de 800 cas de grippe pour 100.000 habitants ont été constatés, soit environ 20.000 nouveaux cas en une semaine.

La Lozère est le seul département épargné de la région. 

Le nombre de cas de grippe pour 100.000 habitants en Languedoc-Roussillon du 9 au 15 février / © Réseau Sentinelles
Le nombre de cas de grippe pour 100.000 habitants en Languedoc-Roussillon du 9 au 15 février / © Réseau Sentinelles

L'épidémie est en phase de redescente, les médecins ont moins de consultations liées à des cas de grippe mais les hôpitaux restent saturés. Signe que l'épidémie est toujours bien présente. Le nombre d’hospitalisations augmente toujours, surtout chez les personnes de 65 ans et plus. Le recours aux associations SOS Médecins et aux urgences reste fort.

Un vaccin inefficace contre le virus

Cette année, l’épidémie est dominée par le virus A (H3N2), un virus variant. Le vaccin a une efficacité presque nulle contre ce virus qui représente près de 70% des cas de grippe selon le docteur Rousseau, médecin épidémiologique de la cellule de l'institut de veille sanitaire en Languedoc-Roussillon.
Le vaccin est néanmoins efficace contre la grippe A (H1N1), une "bonne nouvelle" assure-t-il.

Un très forte épidémie sur le plan national

Selon les dernières statistiques diffusées par l'InVS, la grippe a déjà touché plus de 2 millions de personnes depuis le début de l'épidémie en France, dont 600.000 nouveaux cas la semaine dernière. L'épidémie pourrait faire jusqu'à 4 millions de malades au niveau national.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a déclenché, jeudi, le plan Orsan. Ce plan prévoit notamment la mobilisation des médecins libéraux afin que l'hospitalisation soit réservée aux situations d'urgences.

Sur le même sujet

Mobilisation à l'hôpital de Montpellier et Narbonne

Les + Lus