Cet article date de plus de 3 ans

250 emplois menacés chez SoLocal (ex-PagesJaunes) à Toulouse et Montpellier

Le groupe SoLocal, qui détient PagesJaunes et Mappy a annoncé un plan social d'envergure : 1000 emplois vont être supprimés sur la France d'ici 2020. 15 agences sur 19 vont fermer, dont celles de Montpellier et de Toulouse qui emploient environ 250 personnes.
SoLocal, plus si local que ça. Le groupe a annoncé la suppression de 1000 postes sur la France entière d'ici 2020. L'agence de Toulouse, qui emploie 183 personnes, et celle de Montpellier (environ 60 salariés) vont fermer. Au total, ce sont 15 agences sur 19 qui seront supprimées.


"Tout le monde est abasourdi"


A Toulouse, l'agence emploie des opérateurs de vente par téléphone, des graphistes des commerciaux.  "Tout le monde est abasourdi", témoigne Francis Magri, représentant de l'intersyndicale des salariés. "On est très choqués, c'est très brutal. C'est d'autant plus incompréhensible que le lendemain de l'annonce, le groupe communique sur ses bénéfices record".
En effet, alors qu'un plan social a été annoncé le 13 février, le jour suivant, le 14, SoLocal annonce un chiffre d'affaires de 756 millions d'euros et un bénéfice net en hausse de plus de 500 % en 2017.

Crainte des mutations


Jeudi, les salariés de l'agence toulousaine se sont spontanément réunis devant les locaux de l'agence. Ex-Pagesjaunes, l'agence existe depuis 1994 et était située à Compans-Caffarelli. Aujourd'hui, elle a déménagé dans le quartier du Vidailhan à Balma.
Les salariés craignent d'abord les licenciements, puis les "mutations forcées". "La plupart des salariés sont installés ici avec leur famille, très peu d'entre eux accepteront une mobilité", s'inquiète Francis Magri, de l'intersyndicale
L'agence de Montpellier, qui emploie une soixantaine de salariés, devrait être la première à fermer dès 2018. Celle de Toulouse est programmée pour mi-2019.

Dans un communiqué, Eric Boustouller, directeur général de SoLocal Group, a commenté l'annonce de restructuration : "L’an dernier, SoLocal a finalisé une restructuration financière d’envergure qui lui permet de se projeter vers l’avenir. Mais l’entreprise fait face à l’érosion continue de son chiffre d’affaires et de ses parts de marché, et à des coûts fixes élevés qui entravent ses capacités d’investissement. C’est pourquoi il est indispensable d’engager, dès maintenant, un nouvel élan stratégique." La stratégie, toujours selon le directeur est de développer de nouveaux services et de réorganiser les services.

De nouveau, les salariés de l'agence de Toulouse se réunissent ce vendredi, pour réfléchir à d'éventuelles actions.

Le reportage de Michel Pech et Laurence Boffet :


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie emploi