Cet article date de plus de 6 ans

500 poussins flamants roses bagués aux Salins d'Aigues-Mortes dans le Gard

C'est une opération scientifique de grande envergure qui a eu lieu, ce mercredi matin, aux salins d'Aigues-Mortes, dans le Gard. 500 jeunes flamants roses, nés au printemps, ont été bagués. Objectif, suivre leur évolution et surtout leurs déplacements lors des migrations.
Aigues-Mortes (Gard) - le baguage de 500 poussins flamants roses - 6 août 2014.
Aigues-Mortes (Gard) - le baguage de 500 poussins flamants roses - 6 août 2014. © F3 LR

Les plus âgés sont nés début juin et leurs ailes ne se déploient pas encore. Les 500 poussins flamants roses des salins d'Aigues-Mortes vont être bagués.

L'opération est inédite sur le site gardois, depuis les années 50. Cet été, les 7.500 flamants qui nichaient là ont donné naissance à un millier de petits.

Au petit matin, ce mercredi, 150 bénévoles s'activent pour rassembler les jeunes oiseaux un peu perdus.
Ce sera leur première visite médicale. C'est une équipe de scientifiques, basée en Camargue, à La Tour du Valat qui assure le suivi de l'opération. Elle s'effectue dans le cadre d'un réseau international d'étude et de conservation du flamant rose.

La bague positionnée à la patte, avec un code unique, fait désormais office de carte d'identité pour le flamant. Elle est lisible par tous les ornithologues du monde entier pour faciliter l'étude des migrations.

Dans quelques semaines, les poussins prendront leur envol, pour leur premier voyage. Depuis la Petite Camargue, dans le Gard, ils mettront le cap sur l'Afrique du nord.

durée de la vidéo: 01 min 46
Aigues-Mortes (30) : le baguage de 500 jeunes flamants roses

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
camargue animaux écologie sciences environnement