• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

A9 : l'aire de Loupian devient l'aire Georges Brassens

Maxime Le Forestier a participé à l'inauguration de la statue de Brassens / © Vinci autoroutes
Maxime Le Forestier a participé à l'inauguration de la statue de Brassens / © Vinci autoroutes

Vinci autoroutes a inauguré ce vendredi une halte poétique sur l'autoroute A9 . L'aire de Loupian proche de Sète a été baptisée Georges Brassens et une statue du poète, auteur-compositeur et interprète sétois trône désormais sur l'aire de repos.

Par Laurence Creusot

La société d'autoroute Vinci a décidé de baptiser l'aire de Loupian, aire Georges Brassens.
Vinci explique vouloir créer une halte poétique à proximité de Sète sur l'A9.

Maxime Le Forestier a participé à l'inauguration de la statue du grand Georges ce 26 juin qui trône désormais au milieu de l'aire de repos.
Thierry Delorme dans son atelier / © Les amis de Georges
Thierry Delorme dans son atelier / © Les amis de Georges

Le sculpteur, Thierry Delorme a scénarisé et conçu avec son épouse, Pascale Delorme, le parcours et l’ensemble des oeuvres qui le jalonnent, mettant en scène des personnages et des scènes emblématiques de l’univers de Georges Brassens.
De grandes plaques émaillées reproduisent également sur des feuilles à carreaux des extraits manuscrits d’une sélection de ses chansons.

Reste à savoir si cette intronisation aurait été du goût du poète,
Celui qui a écrit sa supplique pour être enterré sur la plage de Sète, n'avait pas fait connaître une quelconque attirance pour le réseau automobile hexagonal. Le seul panneau indicateur connu,  permet de retrouver sa tombe dans le cimetière Py de Sète.
Le panneau Brassens dans le cimetière de Sète Archives / © PASCAL GUYOT / AFP
Le panneau Brassens dans le cimetière de Sète Archives / © PASCAL GUYOT / AFP
Sans oublier ceux qui mènent à l'Espace Georges Brassens de Sète qui rouvre ce samedi 27 juin pour proposer au visiteur une nouvelle scénographie.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus