• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les aides au maintien de l'agriculture biologique vont baisser de 25%

Ceilhes-et-Rocozels (Hérault) - un élevage caprin bio - mars 2015. / © F3 LR
Ceilhes-et-Rocozels (Hérault) - un élevage caprin bio - mars 2015. / © F3 LR

La filière bio, en pointe en Languedoc-Roussillon, est désarçonnée par un arrêté du ministère de l'agriculture qui vient de réduire d'un quart, les aides financières destinées aux exploitants pour rester en agriculture biologique. L'Etat mise désormais sur la conversion des exploitations.

Par Fabrice Dubault


Jean-Luc Malicorne est éleveur caprin bio à Ceilhes-et-Rocozels, dans l'Hérault. Il a touché des aides à la reconversion pendant 5 ans et perçoit désormais des aides au maintien en agriculture biologique.
Elles compensent les pertes en rendement et les coûts de main d'oeuvre plus élevés dans l'agriculture biologique. Mais mauvaise surprise, l'Etat a décidé de réduire les aides au maintien de 25%, pour les primes de 2014.

En Languedoc-Roussillon, où l'agriculture bio représente 11% de la surface agricole, la décision est très mal perçue.
Alors que le gouvernement veut doubler en 5 ans les surfaces cultivées en bio, il instaure le doute sur la pérénnité des aides consenties.

Pour le ministère de l'Agriculture, la priorité va désormais aux aides à la conversion en agriculture biologique et non aux aides au maintien.

Ceilhes-et-Rocozels (34) : les aides à l'agriculture bio vont baisser de 25%
Reportage F3 LR : S.Navas et L.Beaumel

 

Sur le même sujet

Interview de Vincent Zielinski sur son grand-père Jean, résistant.

Les + Lus