Après la crue éclair Lamalou-les-Bains tente de se reconstruire

Lamalou-les-Bains, ville sinistrée après la crue éclair de mercredi soir trouve encore l'énergie pour déblayer et réparer les dégâts. Quatre personnes sont mortes noyées dans le camping et dans la ville. Il faut maintenant déblayer, nettoyer et comptabiliser les dégâts.

A Lamalou-les-Bains, le torrent d'eau et de boue a tout dévasté par endroits dans les quartiers bas de la ville "le Mairal" et "les Yeuses" et ce matin les opérations de déblaiement se poursuivent aux abords de la rivière le Bitoulet, affluent de l'Orb.
Les équipes de secours sont mobilisées pour dégager les véhicules, les branchages emportés par les eaux et accumulés sous le pont.


154 personnes, essentiellement des curistes, ont été relogées (chez des particuliers ou à l’hôtel).
400 repas ont été servis hier soir.
Mais il y a aussi de nombreuses habitations inondées. L'eau sera rétablie en début d'après-midi grâce à une canalisation aérienne mais elle n'est pas encore potable.
Les moyens mobilisés (source préfecture)

  • 150 sapeurs pompiers sont mobilisés avec 40 engins du SDIS sur le site ainsi que des moyens privés et publics de génie civil (bulldozers).
  • 70 gendarmes sont  encore sur place
  • La Croix rouge et l’Association départementale de protection civile (ADPC) sont sur place avec des ambulances
  •  la cellule médico-psychologique est mobilisée
  • •Veolia met en place la fourniture d’eau potable (citernes et livraisons de bouteilles d’eau) suite à la rupture d’une canalisation. Des travaux de réparation sont en cours.
Les habitants sinistrés tentent de retourner chez eux
Reportage : V.Luxey/E.Garibaldi


Les sinistrés pris en charge par la mairie, la Croix-Rouge et les services de la sécurité civile.
reportage E.Jubineau/N.Chatail
L'activité des entreprises paralysée
reportage S. Banus/Y.Le Teurnier