Coupe de France : Foix pour la première fois

Le staff de l'équipe de Foix / © Didier Laguerre / Gazette ariégeoise
Le staff de l'équipe de Foix / © Didier Laguerre / Gazette ariégeoise

Six clubs de notre région participeront au septième tour de la Coupe de France dont le petit club du FC Foix-Montgailhard, club de Promotion Honneur aujourd'hui leader de son groupe. Coup d'envoi dimanche 17 novembre, 14h30.

Par Véronique Haudebourg

Pour en arriver à ce stade les "sang et or" de Foix-Mongailhard ont distancé Golfech au tour précédent 1-0 et obtenu le droit d'accueillir au stade municipal  le Grenoble Football 38. Pour mémoire, les Isérois ont passé deux saisons en Ligue I,  de 2008 à 2010, avant de sombrer, victimes de pépins financiers. C'est en CFA, soit cinq divisions en dessus des Ariégeois que les Grenoblois évoluent désormais.

A Foix, c'est bien sûr l'effervescence, ou plutôt la mobilisation générale : renseignements généraux, sûreté civile, mairie, services techniques, stadiers sont sur le pont. A quoi il faudra ajouter une quarantaine de bénévoles, certains venus de clubs voisins pour donner un coup de main. 1288 tickets d'entrée, soit le nombre de places dans la tribune principale seront à disposition du public à prix unique 5 euros. "car nous voulons que ce match soit une fête à la portée de tous...." a indiqué le président du club Raymond Dedieu (au centre de la photo). 

Un match historique


Ces tickets seront à garder pour vos collections car de mémoire de dirigeant il s'agit là du match le plus important de l'histoire du club. Sur un plan sportif, l'entraîneur Grégory Girardin (à droite sur la photo) est allé assister au match Béziers-Grenoble (2-1), "un équipe à vocation défensive et qui ne méritait pas de gagner..."

Pour mettre un maximum de chances de leur côté, les Fuxéens sont allés s'entraîner à trois reprises sur le terrain du Luzenac AP, de dimensions plus importantes. L'ancien pro formé à Nancy pourra s'appuyer sur quelques joueurs ayant connu le bon niveau "pour tirer le reste de l'équipe vers le haut" Seule ombre au tableau, la présence ou pas d'une poignée de pseudos supporters isérois qui ont semé le tumulte à l'issue du match à Béziers. "Ils seront bien encadrés" a promis Raymond Dedieu.

Sur le même sujet

Les + Lus