• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

En Ariège, un hameau reconverti en éco village pour diminuer son empreinte carbone

La préparation du repas au hameau de Sainte Camelle
La préparation du repas au hameau de Sainte Camelle

En neuf mois seulement, l'Humanité a consommé la totalité des ressources produites par la planète pour subvenir aux besoins d'une année. Dans un hameau de l'Ariège, les villageois ont adopté un mode de vie alternatif pour préserver l'environnement et économiser les ressources.

Par Nathalie Fournis

Le 29 juillet 2019 était le jour du dépassement de la Terre. En 2018, ce jour se situait le 1er août.
L'Humanité a donc dépensé l'équivalent des ressources de la Terre pour un an, soit 3 jours plus tôt que l'an dernier.
Il faudrait donc 2.9 planètes Terre si le monde entier consommait comme les Français. 
Ce constat, l’ONG Global Footprint Network le calcule chaque année en patenariat avec le Fond Mondial pour la Nature (WWF).

A Sainte Camelle, un hameau de la commune ariègeoise de St-Victor-Rouzaud, une quinzaine de villageois a créé il y a huit ans, un éco village.
Sensibilisés à la transition écologique, ils ont transformé le hameau en une enclave écologique. Une micro société basée sur le respect de l'environnement.

Ici, ni gaz ni électricité pour faire fonctionner la cuisinière ou la douche. Les repas sont préparés au feu de bois et des panneaux photovoltaïques alimentent en énergie le chauffe-eau solaire.

Tout est fait maison

Un mode de vie alternatif où toute consommation inutile est bannie.
Dans ce village le "tout fait maison" prend tout son sens.
Les légumes viennent du potager, la margarine et le lait végétal sont préparés sur place et les cendres de la cheminée serviront à confectionner la lessive.

Autonomie alimentaire et énergétique, zéro gaspillage, zéro déchet, cette micro société montre l'exemple d'un fonctionnement qui, appliqué à grande échelle, pourrait faire reculer le jour du dépassement, plus précoce chaque année.

Le reportage de Geoffrey Berg et Morgane Bona 
 
En Ariège, un hameau reconverti en éco village pour diminuer leur empreinte carbone

 

Sur le même sujet

Gard : un incendie menace des habitations à Générac, 100 hectares brûlés

Les + Lus