Ariège : L'Etat reconnait la mort de 853 animaux due aux loups et à l'ours en 2022

Publié le
Écrit par Lily Allais

La préfecture de l'Ariège publie son bilan annuel des prédations. En 2022, les agriculteurs du département ont été indemnisés pour 853 animaux tués. 18 moutons à cause du loup, 491 animaux domestiques par l'ours et 344 autres dont la cause reste indéterminée mais pourrait être attribuée à l'ours.

Lorsqu'un animal domestique est tué par un ours ou un loup, l'agriculteur est en droit de demander une indemnisation. En 2022, 408 demandes ont été réalisées, et 86% d'entre elles ont abouties, soit 350 dossiers.

18 moutons tués par le loup 

 Les éleveurs de l'Ariège ont déposé 4 demandes d'indemnisation après des attaques de loups. Au cours de ces 4 attaques, 18 moutons ou brebis ont été tuées et les éleveurs indemnisés.

835 animaux domestiques possiblement tués par l'ours 

Concernant la prédation de l'ours, l'Etat distingue deux catégories : les cas pour lesquels l'attaque d'ours est avérée et celle où elle est reconnue au "bénéfice du doute". Dans 78% des cas, la prédation est avérée. En 2022, l'ours a causé la mort de 835 animaux domestiques, 491 de manière avérée et 344 de manière possible. 

Sur ces 835 animaux, l'ours aurait causé la mort de 796 ovins, 24 bovins, 14 chevaux et 7 chèvres ou chiens de protection. 

58 dossiers non indemnisés en 2022

Sur les 404 dossiers déposés auprès de la préfecture de l'Ariège, 58 ont été refusé. Les agriculteurs n'ont pas été indemnisés après la mort de 105 animaux domestiques, principalement des moutons. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce refus. Pour 45 de ces animaux, l'attaque du loup ou de l'ours a été écartée. Pour 29 d'entre eux, l'origine de la mort n'a pu être déterminée. 13 n'ont pas été tué par un autre animal. Enfin, pour 17 de ces animaux, leur cadavre n'a pu être examiné dans les 72h après le décès, la demande a donc été rejetée.

Le nombre de dossiers indemnisés en 2022 est équivalent à celui de 2021. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité