Ariège : à cause d'un parasite le nombre de truites coule à pic

Un parasite tueurs de truites prolifère dans les rivières quand le débit est trop faible ou la température de l'eau au dessus des 15°C. / © DAVID BECUS / Maxppp
Un parasite tueurs de truites prolifère dans les rivières quand le débit est trop faible ou la température de l'eau au dessus des 15°C. / © DAVID BECUS / Maxppp

Face à l'effondrement drastique de la population des salmonidés dans les eaux du département, la fédération de pêche de l'Ariège compte lancer une étude approfondie. 

Par Justine Saint-Sevin

Déjà plusieurs années que cela dure et l'inquiétude des pécheurs ariégeois ne faiblit pas. Salmonidés et en particulier truites se font de plus en plus rares. Pour mieux comprendre l'étendue du phénomène, le contenir et pourquoi pas à terme l'éradiquer, la fédération de pêche du département va lancer mi août une étude sur l'ensemble des cours d'eau.

D'après une étude de la fédération datée de 2016, la population de truites aurait diminué de 70% voir 80%. La faute à un parasite s'attaquant particulièrement aux foies et reins de jeunes poissons. Les truites infestées développent une maladie très contagieuse nommée PKD.
 

Limiter la contamination des eaux


La cause de cette maladie pourrait se trouver "dans la vétusté des stations d'épuration, défaillantes, ou les rejets d'eau chaude", propices à la prolifération du parasite, selon Jean-Pierre Jenn, délégué régional Pyrénées de l'association nationale de protection des eaux et rivières (Anper) interrogé par nos collègues de France Bleu.

Aujourd'hui, les associations de pêcheurs distillent quelques conseils pour limiter au maximum la contamination des eaux. Il faut notamment penser à bien nettoyer vêtements et matériels.

Sur le même sujet

Occitanie : la Région investit 1 milliard dans les lycées, un record en France

Les + Lus