Ariège : premier jour de vaccination Covid à la maison de retraite de Vicdessos, les résidents souvent demandeurs

La vaccination en milieu rural débute. A Vicdessos en Ariège, le docteur Robert Arnal y participe activement. Il était ce jeudi matin à la maison de retraite et cet après-midi, il vaccine les professionnels de la maison de santé.

Les résidents volontaires de la maison de retraite de Vicdessos vaccinés ainsi que les professionnels de la maison de santé.
Les résidents volontaires de la maison de retraite de Vicdessos vaccinés ainsi que les professionnels de la maison de santé. © Karen Cassuto /FTV

Tous les résidents volontaires de l'Ehpad de Vicdessos, la résidence Sauzeil, ont été vaccinés ce jeudi matin. Le personnel également. "Cela a démarré à pas feutrés, commente Robert Arnal, médecin généraliste de 70 ans qui arrête en juin son activité et a décidé, pour l'heure de prêter main forte à la vaccination. Maintenant c'est lancé !"

"Il va y en avoir de plus en plus, affirme le médecin qui s'est lui-même administré le vaccin. Tous les sceptiques vont être les premiers à vouloir en bénéficier. Les patients appellent déjà en nombre. Certains qui n'ont pas l'âge requis me glissent : "si il t'en reste...".

Pas de contagiosité

Le vaccin inoculé ? La dernière génération : l'ARN messager (ou ARNm). Le plus performant d'après le Dr Arnal. "Au bout de deux jours, l'ARN est détruit par l'organisme et la réponse immunitaire est incroyable. Après la 2e injection, c'est-à-dire au bout de 3 semaines, on arrive à 95% de protection. C'est unique".

Et le médecin l'assure, aucune contagiosité n'est à craindre. "L'ARNm ne contient pas d'agent infectieux contrairement aux vaccins traditionnels". Le résident vacciné ne développe pas la charge virale suffisante car ses anticorps font barrière instantanément ou presque. Quant aux effets secondaires ? "Ils peuvent se manifester dans la demi-heure qui suit. Nous surveillons les sujets, personnes âgées ou personnel de l'Ehpad, pendant une heure par précaution. Et là tout se passe bien !". 

Cible 2 : les maisons de santé

En Ariège, le coronavirus a eu relativement peu d'impact. La résidence Sauzeil n'a enregistré aucun cas de contamination, contrairement à beaucoup d'autres. Le département n'a eu à déplorer "que" deux décès en réanimation. "Il y a eu des morts bien sûr en maison de retraite. Nous, en tant que soignants, on est surtout déçus par cette histoire-là". Mais à son grand dam, l'instruction de ne pas les laisser sortir des maisons de retraite venait de l'Etat et n'a pu être contournée.

Cet après-midi, place aux professionnels de la maison de santé de Vicdessos : infirmières, kiné, médecin... Là aussi le vaccin est proposé. Il n'est pas obligatoire. Mais s'il en était besoin, le Dr Arnal a de l'enthousiasme à revendre concernant les molécules de l'ARN messager. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille