Ariège : rencontre avec Sylvie, gilet jaune en lutte depuis trois semaines

Quand elle ne travaille pas, Sylvie est sur les barrages, gilet jaune sur le dos... / © France 3 Occitanie
Quand elle ne travaille pas, Sylvie est sur les barrages, gilet jaune sur le dos... / © France 3 Occitanie

Qui sont les gilets jaunes ? Où en est leur mouvement ? Leur motivation ? Eléments de réponse avec Sylvie, magasinière ariégeoise et gilet jaune depuis le premier jour...

Par Marie Martin

Depuis le début de ce mouvement dit des gilets jaunes, les mêmes questions se posent : qui sont les gilets jaunes ? Que veulent-ils ?

Leur colère a surpris le gouvernement, décontenancé la classe politique. Et suscité une adhésion citoyenne qui ne se dément pas.

Parmi les manifestants, beaucoup de travailleurs, modestes voire pauvres. Des salariés qui manifestent quand ils le peuvent. La plupart du temps le week-end.

C'est le cas de Sylvie Fernandes. Depuis trois semaines, le samedi et le dimanche, cette mère de famille, magasinière cariste en Ariège, enfile son gilet jaune. Et rejoint les autres manifestants, sur des rond-points.

Sa situation financière est compliquée. Récemment, elle a signé un CDI mais paradoxe, gagne moins qu'en tant qu'intérimaire. Sylvie a fait ses comptes et ils sont limpides : elle gagne 1 385 euros par mois, rembourse 700 euros de crédit pour sa maison (par mois). Les charges toutes comprises se montent à 245 euros par mois. Auxquels s'ajoutent 300 euros d'impôts par mois. Impossible équation pour celle qui élève seule ses trois filles. 

A la fin, il ne reste plus un centime pour nourrir mes enfants 

Alors, Sylvie n'a pas l'intention de quitter le mouvement. Si rien ne change, si aucune annonce concrète n'est faite, elle restera là. Y compris pendant les fêtes de fin d'année...

Voir le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol, de France 3 Occitanie : 

Ariège : rencontre avec Sylvie, gilet jaune depuis le premier jour

Sur le même sujet

Les images des manifestations à Barcelone

Les + Lus