CARTE. Les agriculteurs français et espagnols bloquent ensemble la frontière sur les deux versants des Pyrénées

Plusieurs milliers d'agriculteurs français et espagnols font barrage à la circulation à la frontière sur l'ensemble de la chaîne des Pyrénées. Tous les accès à l'Espagne sont bloqués ce lundi 3 juin. Les agriculteurs veulent peser sur les élections européennes en réclamant une réglementation commune dans toute l'UE sur les pesticides notamment.

Des agriculteurs français et espagnols se sont accordés pour bloquer les accès à la frontière des deux côtés de la frontière sur l'ensemble des Pyrénées. Le collectif à l'origine du mouvement attend 3000 à 4 000 personnes. Sept points de passage le long de la frontière franco-espagnole, du Pays-Basque aux Pyrénées-Orientales au moins, sont répertoriés ce lundi 3 juin. Tous les accès à l'Espagne sont bloqués en Occitanie.

À lire : VIDEO. Manifestation des agriculteurs : un blocage "historique" de la frontière franco-espagnole

Comme le constate notre journaliste sur le terrain, Aude Henry, l’accès à la route vers Luchon est bloqué. Du côté espagnol, à Bossost, cinquante agriculteurs sont ainsi mobilisés. Français et Espagnols évoquent les mêmes difficultés : la PAC, un surplus de paperasse et la difficulté à dégager une véritable rentabilité.

Cette action n'est pas soutenue par les syndicats agricoles. C'est le collectif les "Ultras de l'A64", qui se présente comme apolitique, qui est à l'origine de la manifestation. Il a été créé par Jérôme Bayle, éleveur médiatique à la tête de la fronde cet hiver.

Ses membres, des agriculteurs, veulent peser sur le scrutin européen et réclament notamment une réglementation commune dans toute l'UE sur la question des pesticides, mais aussi sur les prix de l'énergie, dont le gazole non-routier.

durée de la vidéo : 00h00mn17s
Les agriculteurs bloquent la frontière espagnole. ©FTV

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture invite les automobilistes à ne pas passer par le péage de Biriatou (A36) ou par les cols du Somport et du Pourtalet, visés par les blocages. Plusieurs sorties de l'autoroute A63, un peu avant la frontière espagnole, ont été fermées dès 9h dans le sens France-Espagne. Les poids lourds de plus de 7,5 tonnes ont été invités à reporter leur déplacement.

En Haute-Garonne, les agriculteurs bloquent la route de Bossòst, en Espagne, à quelques kilomètres de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), comme nous l'indique notre journaliste sur place.

En Ariège, le passage vers l'Espagne au niveau de Bourg-Madame est aussi visé. "Les conditions de circulation de part et d'autre de la frontière feront l'objet de restrictions dès 6 heures et pour une durée indéterminée", a précisé le préfet. L'accès à l'Espagne par le tunnel du Puymorens en direction de Bourg-Madame et de Puigcerda est impossible à tous les véhicules.

Les usagers de la route "sont invités à reporter leur déplacement vers l'Espagne". Afin d'éviter la saturation du réseau routier, la circulation des poids lourds de plus de 19 tonnes est interdite en Ariège sur la RN 20, ainsi que sur le réseau départemental en provenance de Bram et de Carcassonne (RD 12-117-119-625). L'accès à l'Andorre reste ouvert, mais il ne sera pas possible de rejoindre l'Espagne depuis la Principauté.

Dans les Pyrénées-Orientales, les agriculteurs bloquent le col d'Ares et le passage du Perthus, sur l'autoroute A9. L'A9, ainsi que les accès vers l'Espagne au niveau de Puigcerda et du col d'Ares ont donc été interdits aux voitures dès 7h. Le réseau routier secondaire (notamment les RD 900, 914 et 66) a été interdit aux poids lourds à partir de 6h30 ce lundi, prévient la préfecture, qui a annoncé : "les poids lourds qui s'engageraient sur l'A9 malgré les recommandations seront stockés sur l'autoroute, sans possibilité d'en sortir, à partir du Boulou dans le sens Nord Sud pour une durée à minima de 24H".

D'ailleurs, les autorités catalanes demandent "aux transporteurs de s'informer de la situation du trafic et de s'arrêter avant d'atteindre le carrefour AP-7 à Llers, car ils ne pourront PAS continuer en direction nord (La France) ni s'approvisionner à cet endroit."

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité