"En 10 ans, la population a plus que doublé" : le bouquetin des Pyrénées, un patrimoine naturel réintroduit avec succès

2024, c’est l’année du bouquetin ! Aujourd’hui, dans les Pyrénées ariégeoises, la population est estimée à 250 individus et 45 naissances ont été enregistrées en 2023. Une population qui a plus que doublé en 10 ans après un lâché total de 105 individus. Pour fêter cet anniversaire, de nombreuses animations sont programmées jusqu’à l’automne prochain.

Une silhouette trapue, des cornes majestueuses, le bouquetin des Pyrénées ariégeoises fonde sa stratégie de défense contre les prédateurs, par l'enrochement et l'escalade en falaises.

La réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées ariégeoises

Julien Canet, chargé de projet de la réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées ariégeoises est confiant. Les premiers individus ont été réintroduits en 2014, sur la commune d’Ustou dans le cirque de Cagateille et proviennent  d’Espagne. Il explique : "En 10 ans, après un lâché de 105 individus la population a plus que doublé. Aujourd’hui on recense 250 individus. Le bouquetin se porte à merveille. Les femelles nées en Ariège donnent naissance à des cabris sur ce même territoire, signe que le renouvellement de la population est bon. Les populations sont présentes d’Auzat à Coufens".

La présence du bouquetin dans les Pyrénées remonte à plus de 80 000 ans. Côté Pyrénées françaises, l'animal a disparu depuis plus de 100 ans et versant espagnol depuis les années 2000. Le bouquetin ibérique fait l’objet d’un programme de réintroduction avec la collaboration du Parc national des Pyrénées et le Parc naturel régional Pyrénées ariégeoises. Cette « stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité "portée par le ministère de la Transition écologique repose sur une collaboration étroite franco-espagnole".

Un projet de réappropriation de l’espèce

Réintroduire les bouquetins dans les Pyrénées ariégeoises c’est redonner vie à cette espèce, véritable patrimoine national des Pyrénées, précise Julien Canet, chargé de mission. Le bouquetin est revenu sur son territoire grâce à l’homme, celui-là même qui a contribué à son extinction par le biais de la chasse notamment au 19 eme siècle jusqu’au 20ème siècle. "En raison des trop grandes plaines des Pyrénées, l’espèce n’a pas pu repeupler les Pyrénées. La technique de défense de l’animal pour faire face aux prédateurs est de se réfugier dans les parois rocheuses. La colonisation naturelle était impossible, la réintroduction de l’espèce par la main de l’homme était nécessaire", selon Julien Canet.

Le chargé de mission de réintroduction du bouquetin rappelle," l’importance de la réappropriation de l’espèce par les habitants, les locaux et les élus . Il faut voir, "toucher du doigt "ces animaux pour prendre réellement conscience qu'ils existent. Cette espèce fait partie du patrimoine et son histoire est particulièrement liée au territoire des Pyrénées".

Au plus près de l'animal

Le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises organise autour du bouquetin de nombreuses animations jusqu’à la fin du mois d’octobre. Conférences, sorties encadrées, évènement festif…Un nouveau lâcher de bouquetins est d’ailleurs prévu le 31 juillet prochain.

Parallèlement, vous pouvez être interactif avec les responsables du projet de réintroduction. Grâce au site internet et à l’application mobile, chacun peut identifier un animal, le géo localiser, le photographier et envoyer toutes ces données sur le site internet dédié.

 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité