Cet article date de plus de 4 ans

Foix : report du procès des dix faucheurs volontaires

Alors que dix faucheurs volontaires devaient comparaître vendredi 16 juin 2017 pour dégradation de bidons de désherbants commise en septembre 2016 dans deux jardineries ariégeoises, les militants ont enchaîné les actions et dénoncé notamment l'usage des OGM. 
Des étiquettes portant la mention "Pesticides" ont été posées sur des cagettes de viande, dans un supermarché de Foix.
Des étiquettes portant la mention "Pesticides" ont été posées sur des cagettes de viande, dans un supermarché de Foix. © France 3 Occitanie
Ils veulent en faire un procès exemplaire...
Les faucheurs volontaires, dont dix d'entre eux devaient comparaître vendredi devant le tribunal correctionnel de Foix pour dégradation de bidons de glyphosates, ont l'intention de faire du bruit. 

Durant deux jours, ils ont multiplié les rencontres, les prises de paroles et... de nouvelles actions. 
Ainsi, ce vendredi 16 juin, des militants se sont introduits dans un supermarché de Pamiers. Afin d'y apposer des étiquettes sur la viande vendue dans les rayons. 

Les dix faucheurs volontaires qui devaient comparaître ce vendredi avaient rendu impropres à la vente plusieurs bidons d'herbicides à base de glyphosate. Ils ont refusé la médiation judiciaire afin d'obtenir un procès public, l'occasion pour eux de faire le procès des désherbants.
Finalement, leur procès a été reporté au mois d'août prochain. Ce qui n'a pas empêché leurs soutiens de faire la fête...

Voir le reportage de Laurent Winsback et Pascal Dussol, de France 3 Occitanie : 

durée de la vidéo: 01 min 46
Ariège : procès de dix faucheurs volontaires


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social justice société