• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Football : Luzenac aurait dû jouer en Ligue 2 selon la justice

Jerome Ducros, président du Luzenac Ariege Pyrenees (LAP), aux côtés de l'ancien gardien de but international français Fabien Barthez au Tribunal administratif de Toulouse le 25 avril 2017. / © PASCAL PAVANI / AFP
Jerome Ducros, président du Luzenac Ariege Pyrenees (LAP), aux côtés de l'ancien gardien de but international français Fabien Barthez au Tribunal administratif de Toulouse le 25 avril 2017. / © PASCAL PAVANI / AFP

Après plus de 5 ans d'un bras de fer judiciaire, la cour d'appel administrative de Bordeaux vient de donner raison au Luzenac Ariège Pyrénées (LAP). Le club ariégeois aurait dû monter et jouer en Ligue 2. "Un soulagement" pour les anciens membres de l'équipe. 

Par Sylvain Duchampt

"On ne peut pas faire mieux comme nouvelle. Après l'ascenseur émotionnel que nous avons connu ces 5 dernières années, c'est un véritable soulagement. Maintenant, nous le savons : nous aurions dû jouer en Ligue 2 ! " L'ancien directeur commercial et administratif du Luzenac Ariège Pyrénées, Nicolas Marquis ne cache pas sa joie au téléphone.

Comme l'ont annoncé nos confrères de la Dépêche du Midi, la Cour administrative d'appel de Bordeaux vient d'annuler le jugement du tribunal administratif de Toulouse du 16 mai 2014 et la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) du 27 août 2014. Ces deux mesures avaient empêché le club ariégeois d'accéder et de jouer en Ligue 2. Il a fallu 5 ans de combats devant les tribunaux à Luzenac pour faire valoir ses droits.

David contre Goliath

"C'est quelquechose que nous attendions depuis longtemps, reconnait le président du LAP, Jérôme Ducros. L'ancienne direction de la LFP a fait sa propre loi à notre détriment. On reconnait enfin que ce que l'on contestait était vrai. Nous avons de quoi être fier. C'était David contre Goliath.
 

"Je n'y crois pas encore forcément, avoue de son côté l'ancien milieu de Luzenac, Oumar N'Diaye. Toutes les personnes extérieures au club nous disaient que le LAP était fautif et que la LFP avait raison. Même si tout n'était pas parfait à Luzenac, nous savions que nous aurions dû évoluer en Ligue 2."
 

Des rêves gâchés

Mais derrière ce soulagement se cache aussi une véritable amertume et un sentiment de gâchis : "Certaines personnes à la Ligue ont voulu privilégier le maintien d'autres clubs (Châteauroux) à notre détriment" assure Nicolas Marquis. Un avis partagé par Jérôme Ducros : "La Ligue a tout fait pour nous refuser l'accession. Ils voulaient Châteauroux et surtout pas Luzenac." 

Oumar N'Diaye a vu s'envoler le statut de joueur professionnel dont il rêvait : "Je devais signer pro avec la montée. Mais à cause de ces histoires, je n'ai pas pu faire la carrière que j'espérait. Aujourd'hui, je suis dans le monde amateur, en CFA2 avec Blagnac et en parallèle tous les matins je me lève pour aller travailler et faire vivre ma famille."
 

 Eligible à la Ligue 2

Cette décision de justice, rendue le 25 juin 2019, est une revanche mais aussi un véritable coup de tonnerre dans le monde du football professionnel. Car cet arrêt confirmerait le statut professionnel depuis 2014 et l'éligibilité à la Ligue 2 de Luzenac. "Il ne faut pas rêver, assure Jérôme Ducros, nous ne sommes pas en mesure de repartir en Ligue 2. Ils nous ont détruit le club. Mais on peut espérer d'être indemnisé et d'obtenir le statut que l'on mérite."  
 

La LFP aurait déjà formé un pourvoi en cassation. 

Sur le même sujet

Hérault : après le tirage, le Fort Brescou d'Agde se retrouve au grattage pour le loto du patrimoine

Les + Lus