Haute-Ariège : les pompiers mènent des “brûlages dirigés” en hiver pour limiter les risques d'incendie l'été

Les "brûlages dirigés" permettent d'éliminer les broussailles qui propagent les incendies de forêt en saison sèche. / © Pascal Dussol / FTV
Les "brûlages dirigés" permettent d'éliminer les broussailles qui propagent les incendies de forêt en saison sèche. / © Pascal Dussol / FTV

Mettre le feu à des broussailles l'hiver en montagne, pour limiter les risques d'incendies de forêt l'été venu. L'opération est menée conjointement par les sapeurs-pompiers et les militaires de la sécurité civile du département, dans les hauteurs de Verdun en Ariège. C'est le principe de l'écobuage.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

L'opération est menée avec toutes les précautions de sécurité, dans ces montagnes de haute-Ariège : une trentaine d'hommes, des sapeurs-pompiers et des militaires de la sécurité civile, procèdent à des "brûlages dirigés" depuis le début de la semaine.
Dans les hauteurs de Verdun, des camions de lutte contre l'incendie, des tuyaux et des lances, sont déployés le long de la lisière de la parcelle d'une vingtaine d'hectares qui est traitée ce jour-là.
Des équipements spéciaux sont utilisés pour allumer les feux en les gardant sous contrôle. / © Pascal Dussol / FTV
Des équipements spéciaux sont utilisés pour allumer les feux en les gardant sous contrôle. / © Pascal Dussol / FTV

Objectif de l'opération : entretenir cette zone pastorale, et préserver la forêt adjacente de départs de feu intempestifs, qui pourraient dégénérer en importants incendies de forêts, du fait de la présence de cette végétation sèche et très inflammable.

La saison d'hiver présente les conditions climatiques optimales pour mener efficacement ces "brûlages dirigés", également baptisés "écobuages".
Les sols sont froids et humides, ce qui évite une propagation incontrôlable du feu.

On peut avoir des centaines de degrés au niveau de la végétation et des branches, mais à 2 cm sous la surface ça ne bouge pas

explique Jean-Paul Métailié, Directeur de recherches au CNRS.
Cette technique perfectionnée au fil des années, est sans danger pour la nature, et particulièrement les terres agricoles.
En effet, malgré les apparences, ces feux de broussailles ne dégradent pas les sols : la chaleur, en s'échappant vers le haut, épargne leur qualité.

Enseigner les bonnes pratiques

Cette démarche de sécurité environnementale ne s'arrête pas là : les sapeurs-pompiers proposent aussi des formations aux écobuages pour les éleveurs et les propriétaires fonciers.
Une façon de sensibiliser aux bonnes pratiques, et d'éviter des cas de brûlages non maîtrisés qui ont provoqué de nombreux incendies ces dernières années dans le massif des Pyrénées.

Le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol
Brûlages dirigés de broussailles dans les montagnes de haute-Ariège.

Sur le même sujet

Les + Lus