La petite fille de deux ans avale la drogue de sa mère et se retrouve dans le coma

Le tribunal correctionnel de Foix (Ariège) a condamné, mardi 9 janvier 2024, la mère de la petite Shaina, deux ans. En 2022, la fillette a été plongée dans un coma de 24 heures après avoir involontairement ingéré du cannabis au domicile de sa mère.

La mère de Shaina ne s'est pas présentée, mardi 9 janvier 2022, devant le tribunal correctionnel de Foix. Pourtant, les faits à l'origine de ce procès sont particulièrement lourds. Le 26 juillet 2022, la petite Shaina, deux ans, est plongée dans un coma de 24 heures. Elle a involontairement ingéré des drogues, du cannabis, au domicile de sa mère, comme le rapporte le quotidien La Dépêche du Midi.

L'incident a été porté à la connaissance du procureur de la République par l'hôpital du Chiva le 26 juillet 2022. Shaina avait été hospitalisée moins de dix jours auparavant avec des symptômes similaires et un diagnostic identique.

Logement insalubre, couches usagées au sol

Lors de l'enquête, la mère de la petite fille, avait déclaré recevoir régulièrement des amis consommant des stupéfiants, assurant toutefois que la fillette était généralement endormie lors de ces épisodes. Une perquisition chez elle a mis en lumière des conditions de vie déplorables, avec un logement présentant un niveau élevé d'insalubrité, comprenant des couches usagées au sol et des cendriers remplis de mégots sur la table de chevet de la chambre partagée entre Shaina et sa mère rapporte le journal local.

La mère a déjà été condamnée quatre fois pour diverses infractions telles que des violences sur des personnes vulnérables, des infractions routières et des actes de cruauté envers les animaux, n'était pas présente au procès. L'avocate de la victime a regretté son absence et a réclamé 2 500 euros de dommages et intérêts.

Le procureur de la République a requis une peine de 18 mois de prison, dont 12 avec sursis. Le tribunal a finalement condamné la mère à 24 mois d'emprisonnement, dont douze avec sursis probatoire. En plus de la peine de prison, elle a été soumise à une obligation de travail, de soin, et devra verser une indemnisation à la partie civile à hauteur de 2 500 euros. Par ailleurs, Shaina a été retirée à sa mère et placée en sécurité chez son père.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité