Législatives : le Parti Socialiste perd les deux circonscriptions de l'Ariège

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos
En Ariège les deux députés sortant sont socialistes.
En Ariège les deux députés sortant sont socialistes. © MAXPPP

Le PS est éliminé dès le premier tour dans les deux circonscriptions du département au profit de LREM qui arrive largement en tête. Les candidats de la France Insoumise sont en ballotage pour le second tour. 

La 1ère circonscription de l'Ariège voit le PS éliminé dès le premier tour dans un département traditionnellement ancré à gauche. 
Jérôme Azema, ancien socialiste, et candidat aux couleurs de LREM se place en tête du premier tour avec un score de 31, 35% des voix. 
Il est suivi de Bénédicte Taurine, candidate de la France Insoumise, qui a réussi à surfer sur la dynamique de Jean-Luc Mélanchon, arrivé en tête au premier tour de la Présidentielle dans les deux circonscriptions. Elle recueille 20,26% des suffrages. 
Martine Estéban, la candidate du Parti socialiste ne se qualifie pas pour le second tour avec son score de 13,54%. La conseillère départementale et maire de Varilhes se présentait pour la première fois, prenant ainsi la succession de la député socialiste sortante Frédérique Massat qui ne se représentait pas. 




Dans la 2ème circonscription, le second tour se jouera entre LREM et  LFI. Huguette Bertand Vinzerich recueille 25,72% des votes, suivi de Michel Larive qui bénéficie d'un score de 18,83%.
Le sortant socialiste Alain Fauré, candidat pour un second mandat est battu dès le premier tour (17,65%). 

La droite, faible en Ariège partait divisée avec un candidat LR et un candidat UDI. 
Le maire de Saverdun, Philippe Calleja, représentant Les Républicains arrive en 4ème position avec 14,61%. 




 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.