"Obtenir qu'elle ne soit pas promulguée" : à Foix, environ 200 personnes manifestent contre la loi immigration

Environ 200 personnes étaient réunies ce dimanche 14 janvier à Foix, en Ariège, pour manifester contre la loi immigration, qui a été votée au mois de décembre. Le conseil constitutionnel doit rendre un avis sur cette dernière le 25 janvier.

Ils étaient environ 200 personnes à Foix, en Ariège, à s'être réunis ce dimanche 14 janvier contre la loi immigration. Le rassemblement s'est tenu à partir de 11 heures, à l'appel notamment de la CGT, de Solidaires, de la FSU et de la confédération paysanne du département. 

Un rassemblement qui fait partie des différentes mobilisations organisées sur l'ensemble du territoire, alors que le Conseil constitutionnel doit se prononcer le 25 janvier sur le texte adopté en décembre. 

"Ce que je condamne dans cette loi, je ne vais pas dire tout, mais pas loin... On maintient les droits mais on réduit la possibilité d'y accéder : le droit d'asile, les regroupements familiaux...", exprime Christian Morisse, le président de la Ligue des droits de l'homme de l'Ariège. 

L'urgence est d'essayer d'obtenir qu'elle ne soit pas promulguée, et de faire un peu pression sur le conseil constitutionnel pour qu'il la rabotte au maximum"

Christian Morisse

Président de la ligue des droits de l'homme de l'Ariège.

"Une régression sans précédent"

"Nous condamnons le fait qu'il s'agit d'une régression sans précédent par rapport à tout ce qui fait les caractéristiques de la France : l'accueil, la liberté, la fraternité, l'égalité, exprime Maryline Lambert, membre de la direction de l'union départementale CGT. On en est loin de la fraternité, notamment quand on durcit les lois pour les travailleurs étrangers". 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité