Ours des Pyrénées : le chasseur qui a tué Sarousse aurait tiré pour se protéger

Selon le quotidien espagnol Heraldo, l'enquête sur la mort de l'ourse Sarousse montre que le chasseur a tiré alors que l'animal se dirigeait vers lui. L'homme affirme depuis le début qu'il se sentait menacé et voulait se protéger.

Photo de Sarousse prise le 15 mai 2012
Photo de Sarousse prise le 15 mai 2012 © EFE/Newscom/MaxPPP

L'homme qui a tiré sur l'ourse Sarousse voulait-il se protéger comme il l'affirme depuis le début de l'enquête ? Selon le quotidien espagnol Heraldo qui cite des sources judiciaires, les investigations montrent que le plantigrade était tourné vers le chasseur quand ce dernier a tiré. Les douilles et la position de l'homme indiquent que les coups de feu ont été tirés alors que l'ourse courait vers lui.

Selon ce média, le service de protection de la nature de la Guardia civil considère que l'homme qui a tué l'ourse lors d'une chasse aux sangliers le 29 novembre dernier dans les Pyrénées aragonaises a tiré parce qu'il se sentait menacé.

Ce serait l'hypothèse la plus probable mais les enquêteurs envisagent deux autres possibilités : une erreur d'appréciation du chasseur qui pensait tuer un sanglier ou une intention délibérée de tuer l'ourse.

Sarousse avait été capturée en Slovénie et relâchée en août 2006 dans les pyrénées françaises dans le cadre du plan de réintroduction des ours bruns pour assurer la survie de l'espèce.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux nature pyrénées montagne justice société espagne international