Pyrénées : le projet de tunnel paravalanche entre l'Ariège et l'Andorre se précise

Dans le cadre de la coopération entre l'Occitanie et l'Andorre, le projet d'un tunnel paravalanche près de l'Hospitalet-près-l'Andorre connaît une avancée. Cet ouvrage devrait voir le jour d'ici quatre ans.

Mardi 26 octobre a eu lieu une réunion entre le préfet d'Occitanie Etienne Guyot et le chef du gouvernement de la Principauté d'Andorre Xavier Espot. Ceci dans le cadre du dialogue transfrontalier Occitanie-Andorre : la cinquième édition de ce dialogue s'est donc tenue à Toulouse, en présence d'une délégation andorrane et d'élus de la région.

Parmi les dossiers de coopération évoqués, l'épineuse question de la gestion des routes menant à l'Andorre. Depuis 2017, et la signature d'accords bi-latéraux, la France et l'Andorre travaillent de concert à l'amélioration de la viabilité des accès routiers à l'Andorre. Régulièrement, les routes entre l'Ariège, les Pyrénées-Orientales et la Principauté font l'objet de fermetures, pour cause de chutes de pierres ou d'avalanches. 

Une galerie de 300 mètres

"Le comité stratégique qui s’est réuni a pris acte de la bonne avancée des travaux tout au long de l’année 2021", a affirmé la préfecture de région. Deux nouvelles aires de chaînages sont par exemple opérationnelles depuis cette année, à Mérens-les-Valls et à l'Hospitalet-près-l'Andorre.
Néanmoins, cela ne suffit pas. Le projet d'un tunnel ou paravalanche, "situé au droit de la route nationale 20 sur la commune de l’Hospitalet-près-l’Andorre" a donc été acté.

Cet ouvrage, une galerie paravalanche, serait long de 300 mètres. Les deux parties concernées envisagent d'en lancer le chantier de construction à l'été 2023, après appel d'offres. Le tunnel pourrait donc se concrétiser d'ici quatre ans. La mise en service est, en effet, espérée pour 2025. 

21 millions d'euros et deux ans de travaux

Le coût de l'ouvrage est estimé à plus de 20 millions d'euros, pris en charge à 50 % par la Principauté d'Andorre, qui a bien entendu intérêt à protéger ces axes, et par là-même, ne pas contrarier l'arrivée des touristes français en période hivernale notamment.

Conséquence et non des moindres toutefois, si les travaux durent - comme prévu - deux ans, sur la RN320, les automobilistes ne pourront évidemment pas l'emprunter durant cette période. La fermeture de l'axe sera compensée par la réouverture de la RN22.

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité