VIDÉO. Drogue : le spectaculaire démantèlement d'un réseau de trafic de cannabis par la police de Catalogne

Les policiers espagnols sont intervenus dans quatre villes à proximité de Barcelone (Espagne) afin de démanteler un réseau de trafic de cannabis. Ces opérations ont permis de saisir plus de 1 400 plants de marijuana et d'arrêter 10 individus.

Les Mossos d'Esquadra - les policiers espagnols - ont effectué une grande saisie de marijuana dans plusieurs villes d'Espagne. Selon une publication sur leur compte X dimanche 2 juin, ils ont "démantelé un groupe criminel qui cultivait de la marijuana dans quatre entrepôts industriels".  

Ces opérations ont eu lieu dans quatre villes : Cervelló, Sant Climent de Llobregat, Vilanova i la Geltrú et Castellar del Vallès, toutes situées à proximité de Barcelone.

L'Espagne, un "pays de transit" pour ce genre de trafics

10 personnes ont été arrêtées lors de ces interventions, qui ont permis de saisir 1 471 plants de cannabis et 6 835 €. 

Jeudi 30 mai, sur notre site Internet, le procureur de la République de Toulouse Samuel Vuelta-Simon soulignait le rôle prépondérant de l'Espagne dans ces trafics. "Le pays de transit pour cette résine cultivée dans le Rif est l'Espagne. Actuellement, on dénombre plus de 500 groupes criminels différents sur le territoire espagnol. Ces organisations se sont emparées de la culture et de la production de cannabis en intérieur, notamment en Catalogne, depuis la pandémie de Covid-19".

Selon le procureur, ces organisations "prospèrent sur le trafic de drogue". Le pays ibérique "sert aussi de lieu de blanchiment, notamment immobilier, pour l'argent issu de ce trafic".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité