Football : le CNOSF pourrait donner un avis favorable à la montée de Luzenac en Ligue 2

A l'issue de la conciliation ce vendredi matin, le Comité national olympique pour émettre un avis favorable à la montée de Luzenac en Ligue 2, selon son président. La balle est maintenant dans le camp de la Ligue de Football Professionnel. La Ligue 2 2014-2015 pourrait se jouer à 21 clubs. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Saisi par le Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), le conciliateur du Comité national Olympique et sportif Français (CNOSF) a émis oralement un "avis favorable" à la montée du club ariégeois en Ligue 2 à l'issue de la réunion de conciliation qui a eu lieu ce vendredi matin à Paris, selon le président du LAP Jérôme Ducros.

En attente de la notification

Contre l'avis des représentants de la FFF et de la LFP qui participaient à cette réunion et qui ont d'entrée indiqué qu'ils ne souhaitaient pas négocier, le conciliateur a indiqué, selon Jérôme Ducros, le président du LAP joint par France 3 Midi-Pyrénées, que "rien ne s'oppose désormais à la montée de Luzenac en Ligue 2". Cet avis doit maintenant être notifié par écrit. 

"Soulagé"​, "justice"

Jérôme Ducros s'est dit "soulagé". Il indique que le conciliateur "a noté tous les efforts menés par le club et souligné la qualité des comptes propres du club".
Pour le joueur du LAP, Nicolas Dieuze, "ce n'est que justice", comme l'a indiqué sur son compte Twitter : 


Vers une Ligue 2 à 21 clubs ?

Les représentants de la LFP et de la FFF ont indiqué que la montée de Châteauroux, repêché en Ligue 2 pour remplacer Luzenac était définitive. Dans ce cas, le conciliateur leur a conseillé, selon le président du LAP, de préparer "une Ligue 2 à 21 clubs", en y réintégrant Luzenac, au lieu de 20 clubs habituellement. La balle est maintenant dans le camp des instances dirigeantes du foot professionnel français, qui doivent se prononcer dans les jours qui viennent. L'avis du CNOSF n'étant que consultatif. Mais Jérôme Ducros indique qu'en cas de refus de suivre le conciliateur, le tribunal sera saisi et "suivra le conciliateur" pour qui "il faut privilégier l'aspect sportif". 

Toute l'Ariège derrière le LAP

Les dirigeants du LAP se sont présentés ce vendredi devant le CNOSF avec des soutiens de poids. La députée socialiste Frédérique Massat et surtout le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, qui a défendu l'idée d'un club professionnel pour toute l'Ariège. 

Le feuilleton n'est pas encore terminé

Luzenac a gagné sur le terrain son billet pour la Ligue 2 en terminant vice-champion de France de National. Mais la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) de la Ligue de football professionnel a retoqué son dossier pour raisons financières. Malgré les ajustements et les garanties apportés par le club la décision a été confirmée en appel. Luzenac a donc demandé l'arbitrage du conciliateur du CNOSF à titre consultatif. En cas de refus d'être réintégré en Ligue 2 les dirigeants, dont Fabien Barthez, le directeur général du club, ont prévu d'aller jusqu'au bout en faisant appel à la justice administrative : "C'est la Ligue 2 ou rien !".