Pyrénées : un bouquetin venu d'Espagne meurt de froid quelques heures après sa réintroduction en Ariège

Une femelle bouquetin a été retrouvée morte dans le parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises apparemment victime d'un choc thermique : capturée dans la région de Madrid, elle avait été lâchée avec une dizaine d'autres 36 heures plus tôt. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le climat de l'Ariège n'a pas réussi à une femelle bouquetin de 10 ans. L'animal a été retrouvé mort près d'Ustou et l'autopsie a révélé qu'elle était morte de froid seulement 36 heures après son lâcher qui était intervenu le 13 août dernier, selon une information d'Ariègenews confirmée à France 3 par les autorités sanitaires.

Onze bouquetins capturés en Espagne avaient voyagé en camion le 13 août avant d'être lâchés en montagne en début de soirée. Les conditions météo étaient maussades, pas plus de 10 degrés, et l'animal n'a pas tenu le choc. La température ce jour-là du côté de Madrid où les animaux avaient été capturés avoisinait les 34 degrés. La femelle bouquetin a donc été victime d'un choc thermique. 

L'autopsie a confirmé cette thèse, écartant toute maladie ou infection. Au total, 21 autres bouquetins lâchés ces dernières semaines sont en liberté dans les montagnes ariégeoises. Et semblent bien se porter.

EN VIDEO / le reportage de Marc Raturat et Pascal Dussol