• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : à Belpech, la tradition du foie gras résiste pour les fêtes de fin d'année

Le foie gras à Belpech dans l'Aude, une tradition qui résiste aux aléas du marché et au changement de mentalité des consommateurs. / © F3 Occitanie
Le foie gras à Belpech dans l'Aude, une tradition qui résiste aux aléas du marché et au changement de mentalité des consommateurs. / © F3 Occitanie

Produit un peu partout en Languedoc et en Roussillon, c'est dans l'Aude que la tradition du foie gras est la plus forte. Malgré la grippe aviaire ou les controverses liées à la pratique du gavage, la tradition se perpétue, surtout à Belpech, village célèbre pour sa foire au gras de décembre.

Par Isabelle Bris

Sur le plateau de la Piège, entre les Pyrénées et le Lauragais, chaque année au moment des fêtes, c'est l'effervescence.

Et ce particulièrement à Belpech, car c'est ici que l'on élève l'invité vedette de nombreux repas de fête de fin d'année ou du premier de l'an: le canard gras.

Au Gaec de Rauzelle Belpech, malgré les vents contraires qui ont soufflé sur la profession, Patrick et Alix continuent de produire le foie gras de manière traditionnelle.

C'est plus difficile, mais çela marche : la totalité de leur production est vendue sur commande à cette période...

 

Redoubler d'effort pour que vive la tradition


A Belpech, les producteurs sont de moins en moins nombreux. Par conséquent, ceux qui restent doivent redoubler d'effort pour faire perdurer la tradition.

Certains, comme Christophe Tardieu, troquent souvent leurs habits d'éleveur pour enfiler ceux de cuisinier, car pour vivre du canard, il ne suffit plus de produire un excellent foie gras.

Reportage de la ferme à l'assiette en passant par les cuisines du restaurant local.

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus