• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : le Crédit agricole refuse de co-financer le plan de sauvetage de la cave de Tuchan

Tuchan (Aude) - manifestation pour la survie de la coopérative viticole - 11 avril 2014. / © F3 LR F.Guibal
Tuchan (Aude) - manifestation pour la survie de la coopérative viticole - 11 avril 2014. / © F3 LR F.Guibal

Les 3 autres banques concernées ont validé le plan de redressement de la cave coopérative du Mont Tauch. Mardi, le Crédit agricole a refusé de passer l'éponge sur 73% de la dette de la structure à son égard. Résultat, l'avenir de la cave et des vignerons des deux cantons est des plus incertains.

Par Sylvie Bonnet


Groupama, CIC, Banque Populaire. 3 des 4 banques concernées par la dette de 8 millions d'euros de la cave coopérative du Mont Tauch se sont réunies, mardi, pour valider le plan de redressement financier de la cave. Chacun des établissements était prêt à faire un effort pour remettre la structure sur les rails.
Mais c'est la quatrième banque concernée par la dette, le Crédit Agricole, qui a refusé de valider le plan. Pire, la banque a voté contre, alors qu'une abstention aurait permis d'envisager le redressement de la structure.

Le million d'euros qui coince...

Le Crédit agricole s'était dit prêt à abandonner 40% de la créance, qui s'élève à 3,8 millions d'euros.  Insuffisant pour valider le plan de redressement. Il aurait fallu concéder l'abandon de 73% de la créance. Mais la banque n'a pas souhaité combler le million supplémentaire que réclamait le mandataire judiciaire pour venir en aide à la cave coopérative.

Aujourd'hui, Tuchan possède une cave jeune et modernisée et une image de qualité. Mais la dette paralyse tous les efforts des viticulteurs. Selon nos confrères de l'Indépendant, le président de la cave, Hubert Busquet, n'a plus qu'un espoir. Que le préfet de l'Aude et le directeur départemental de la Banque de France demandent l'examen du dossier par le Crédit agricole au niveau national.
En attendant, la vigne pousse, les viticulteurs doivent travailler jusqu'à l'automne. Dans 5 mois, la récolte 2014 doit être rentrée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus