• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Attentats de Trèbes et Carcassonne : une nouvelle mise en examen

Le supermarché Super U de Trèbes où s'est déroulé le drame. / © AFP
Le supermarché Super U de Trèbes où s'est déroulé le drame. / © AFP

Une personne interpellée la semaine dernière a été mise en examen pour non dénonciation de crime terroriste et placée sous contrôle judiciaire. Ces attentats avaient fait quatre morts dont le colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame.

Par Josette Sanna

Un individu qui avait été placé en garde à vue le 10 décembre dernier sur commission rogatoire d'un juge parisien de la SDAT (sous division anti-terroriste du parquet de Paris), a été déféré le 14 décembre.

L'homme qui faisait partie de l'entourage de Radouane Lakdim, qui a tué quatre personnes  lors des attentats de Trèbes et Carcassonne, a été mis en examen pour non dénonciation de crime terroriste.

Il a été placé sous contrôle judiciaire, nous confirme-t-on au parquet de Paris.

Coup de filet dans l'Aude et à Mayotte

L'homme avait été interpellé la semaine dernière deux mois après un coup de filet  dans l'entourage du terroriste, Radouane Lakdim, abattu par le RAID après la prise d'otage du Super U de Trèbes.

Sur les trois personnes arrêtées, deux ont été relâchées.
Deux des trois individus avaient été interpellés dans l'Aude, le troisième à Mayotte.

Le 16 octobre dernier déjà, plusieurs arrestations avaient été effectuées dans l'Aude, les Bouches-du-Rhône et  l'Hérault.
Trois suspects avaient alors été mis en examen pour association de malfaiteurs et incarcérés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus