Dans l'Aude, hécatombe de poissons dans la rivière Fresquel

Des dizaines de poissons ont été retrouvés flottant en surface dans le Fresquel, une rivière affluente de l’Aude. Les eaux auraient été contaminées par des déversements provenant d’une cave coopérative voisine. 

Des kilos de poissons morts retrouvés ce week-end dans cette rivière Fresquel dan sl'Aude. Les rejets d'une cave viticole mis en cause.
Des kilos de poissons morts retrouvés ce week-end dans cette rivière Fresquel dan sl'Aude. Les rejets d'une cave viticole mis en cause. © FTV France 3 Occitanie / F. Guibal
Le spectacle est morbide. Depuis ce week-end, des dizaines de poissons morts flottent en surface dans le Fresquel. Des silures de 20 kg, des carpes de 10 kg ou des espèces bien plus petites. La contamination ne fait pas de discrimination. Au total, c’est plus de 400 kg qui ont été repêchés par les pompiers dans le week-end sur une petite zone de 50 mètres. 

Nous n’avons pu récupérer que ceux qui étaient situés sur un bras mort de la rivière, celui qui est au plus près des habitations. Mais la zone impactée s’étend sur une dizaine de kilomètres et il y a des dizaines et des dizaines de poissons morts. Et peut-être autant à l’agonie.

Philippe Fau, Maire de Pezens

Vendredi, c’est un riverain qui le prévient par une photo et un message : “je pense qu’il y a des poissons morts dans la rivière”.
Rapidement l’odeur devient insoutenable et dimanche, les pompiers d’Alzonne et de Carcassonne vident le Fresquel de ses cadavres.
 
La mobilisation de pompiers, gendarmes et riverains a permis ce week-end le ramassage de plusieurs kilos de poissons morts.
La mobilisation de pompiers, gendarmes et riverains a permis ce week-end le ramassage de plusieurs kilos de poissons morts. © FTV France 3 Occitanie

Les rejets d'une cave viticole en cause

Les services de l’Etat, qui se sont immédiatement rendus sur place, assurent qu’il n’y a aucun risque pour la population. Ce sont en fait des moûts de raisin qui ont été versés dans un ruisseau, affluent du Fresquel, par une cave coopérative située à Arzens. 
Des prélèvements ont été effectués afin de confirmer qu’il n’y a pas eu de substances toxiques. 

Les services de la préfecture enquêtent maintenant pour déterminer si ce déversement est d’origine accidentelle ou volontaire. La cave coopérative quant à elle plaide l’erreur xde branchement :
 

Cela a provoqué un écoulement de jus dans le réseau interne de collecte des eaux usées. Ce volume a provoqué un dysfonctionnement du bassin de décantation, qui s’est traduit par un déversement accidentel de jus de raisin dans le fossé à proximité de la coopérative.

Dominique Farail, président de la cave coopérative d'Arzens (Aude)

La situation a depuis été rectifiée et la cave assure collaborer avec les services de l’Etat dans l’enquête en cours. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement pêche économie viticulture agriculture faits divers