Aude : le chantier du nouveau pont de Villegailhenc démarre enfin, trois ans après les inondations meurtrières

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Luxey

En septembre prochain, le village de Villegailhenc, dans l'Aude, aura un nouveau pont. Le chantier est lancé depuis quelques semaines, un peu plus de trois ans après les inondations meurtrières d'octobre 2018. Un soulagement pour les habitants.

Avec le démontage du pont provisoire, le village de Villegailhenc retrouve son visage d'octobre 2018, juste après les inondations meurtrières de l'Aude, quand la crue du Trapel a tout emporté. Mais ce n'est que temporaire. D'ici le mois de septembre 2022, un nouvel ouvrage, définitif celui-là, viendra le remplacer.

Il a été choisi à l'issue d'une étude hydraulique, comme l'explique Tamara Rivel, la vice-présidente (PS) du Conseil départemental de l'Aude déléguée aux routes et mobilités.

Les études hydrauliques nous ont permis de voir quel était le gabarit nécessaire pour le passage d'une crue éventuelle identique, mais avec 25% de garde supplémentaire, pour qu'elle puisse être absorbée par le pont lui-même.

Tamara Rivel, vice-présidente (PS) du Conseil départemental de l'Aude déléguée aux routes et mobilités

Flux séparés et déviation

A partir du mois de septembre, un nouveau pont de 46 mètres de long comptant deux voies de circulation surplombera donc le Trapel. Des passerelles permettront aux vélos et aux piétons de traverser en sécurité, à l'abri des voitures. Pendant la durée des travaux, une déviation est mise en place dans le village pour le trafic local. Les poids lourds en direction de Mazamet (Tarn), eux, devront passer par Castelnaudary (Aude) et Revel (Haute-Garonne).

Des dizaines de maisons à détruire

Les habitants se réjouissent de pouvoir enfin tourner la page, malgré ces nouvelles contraintes et le coût des travaux : 3 millions d'euros. Et ce n'est qu'un début pour Villegailhenc : plusieurs dizaines de maisons trop exposées aux inondations restent à détruire.

Dans les prochains mois, une étude de recomposition urbaine permettra de redessiner le centre du village. Un véritable enjeu d'aménagement du territoire pour le maire Michel Proust (DVG).

Il s'agit de savoir comment se réapproprier cet important espace qui va rester, tout en respectant les règles de sécurité par rapport aux inondations.

Michel Proust, maire (DVG) de Villegailhenc

De longues années de travaux à venir

On l'aura compris, la reconstruction du pont n'est qu'une étape. Celle du village dévasté et doublement endeuillé par les inondations d'il y a trois ans prendra encore de longues années.