Bébé congelé à Limoux : "je ne voulais pas lui faire mal", déclare la mère infanticide

Natalie De Mey, qui comparaît pour infanticide depuis mardi devant les assises de l'Aude à Carcassonne, a expliqué mercredi avoir congelé son nouveau-né juste après l'accouchement pour "ne pas lui faire mal".


Devant un jury exclusivement féminin aux assises de l'Aude à Carcassonne, l'accusée de 32 ans fermement opposée à la contraception, a reconnu que l'enfant était la conséquence d'une "relation adultérine".

"Un déni de maternité"


La jeune femme d'origine belge a aussi avoué avoir accouché seule le 2 février 2011 après une grossesse "non surveillée" et ponctuée de prises d'alcool. 
"Je n'ai pas fait de déni de grossesse mais un déni de maternité. Quand je me suis rendue compte que j'étais enceinte, j'ai essayé de trouver une solution avec une assistante sociale de Castelnaudary, mais c'était trop tard", a-t-elle raconté.

"Il voulait garder l'enfant"


Selon cette mère de deux fillettes d'un premier compagnon, l'identité du père du troisième enfant n'a jamais été contestée: il était de "Mack", un nouveau compagnon aujourd'hui partie civile dans ce procès.

"Quand je lui ai annoncé (ma grossesse), il était content et voulait garder l'enfant", a-t-elle affirmé.


J.P. Laval et E. Terpereau


"J'ai lavé le bébé qui a pleuré et je l'ai caressé"


Mais le couple vivait chacun de son côté. Et le père présumé a eu des doutes, jusqu'à exiger un test de paternité, ce que Nathalie refusera. L'accusée a ensuite décrit son accouchement au-dessus de la cuve des toilettes.
"Quand le bébé est sorti, je l'ai attrapé par la tête pour ne pas qu'il tombe dans l'eau, puis j'ai coupé le cordon avec un ciseau. Après, j'ai lavé le bébé qui a pleuré et je l'ai caressé. Je l'ai ensuite enveloppé dans une couverture pour le réchauffer".

"Le bébé avait les yeux de son père"


"À qui ressemblait l'enfant ?", a demandé le président Henri Pons. "Il avait les yeux de son père (de type asiatique)", a-t-elle répondu.
Reprenant son récit, elle a indiqué être allée se doucher avant de reprendre le bébé dans ses bras pour le poser sur un tapis de bain. Elle l'a ensuite repris et s'est dirigée vers le congélateur et y a déposé le nouveau-né, enveloppé dans une couverture. La température avoisinait les - 30° C.

"Je ne voulais pas lui faire de mal"


"Pourquoi dans le congélateur et pas de façon plus violente ?", a questionné le président Pons. "Je ne voulais pas lui faire de mal", a dit Natalie De Mey. Elle était ensuite partie vers 13H30 à pieds récupérer ses filles chez son ex-compagnon installé à environ un kilomètre de chez elle.
Le corps a été découvert trois mois plus tard par hasard par ce dernier. Il venait de déposer leurs deux filles et voulait vérifier qu'elles auraient assez à manger. Réquisitions et verdict jeudi.