Carcassonne : les avocats de l'Aude en grève contre la réforme de leur système de retraite

Grève des plaidoiries des avocats, ce lundi. Un mouvement de protestation d'une semaine dans l'Aude, l'Hérault et le Gard lancé par le conseil national des barreaux. Les avocats dénoncent la réforme de leur régime de retraite qui prévoit notamment le doublement de leurs cotisations.

Les avocats sont appelés à se mobiliser contre la réforme des retraites depuis le 6 janvier 2020.
Les avocats sont appelés à se mobiliser contre la réforme des retraites depuis le 6 janvier 2020. © ALEXANDRE MARCHI / MaxPPP

A l’appel, notamment du conseil national des barreaux, les avocats de l'Aude sont en grève «dure» toute cette semaine. Ceux de l'Hérault et du Gard participent également au mouvement.

Cette action se traduit par aucune participation aux audiences et pas de présence pour les gardes à vue. Avec l'absence des avocats aux audiences, les procès vont devoir être reportés.

Les robes noires manifesteront le 9 janvier aux côtés des autres professions en colère. Les avocats ont d’ores et déjà prévu une assemblée générale le 10 janvier prochain pour décider d’une éventuelle poursuite de la grève. C’est bien évidemment la réforme des retraites qui est à l’origine de ce mouvement.

Leur caisse fonctionne selon eux comme un système vertueux car excédentaire, égalitaire et solidaire... Donc, il n'y a pas de raison d'en changer pour les avocats.
 
Carcassonne - réunion de crise à la maison des avocats - 6 janvier 2020.
Carcassonne - réunion de crise à la maison des avocats - 6 janvier 2020. © F3 LR F.Guibal
 

"Le gouvernement n'entend que les professions qui bloquent la France"


A Carcassonne, une assemblée générale des avocats du barreau a eu lieu à 10h ce lundi. Ils étaient une soixantaine. Une opération "justice morte" a été décidée, elle aura lieu mardi à 14h sur les marches du palais de justice. Enfin, jeudi, ils proposeront des consultations gratuites toute la journée à la maison des avocats, à proximité du palais de justice.


Pour le batonnier du barreau de Carcassonne, Maitre Céline Colombo-Bruez, la profession est incomprise.
 
durée de la vidéo: 00 min 30
Interview : Céline Colombo-Bruez ©F3 LR

Vent debout contre la réforme des retraites et déterminés à défendre leur régime autonome, les représentants nationaux des avocats ont appelé à durcir la grève dans les tribunaux à partir de ce lundi. Ils estiment que : "Le gouvernement n'entend que les professions qui bloquent la France".
 

Notre position, c'est NON au régime universel. Notre régime autonome a fait ses preuves depuis plus de 50 ans", a affirmé à l'AFP Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 70.000 avocats français.

 


Les jeunes avocats contre la réforme


A Narbonne, Victor Etiévant s'est installé en 2015 comme avocat. Aujourd'hui, chaque mois, il cotise autour de 15% de ses revenus professionnels, pour abonder la caisse de retraite de sa profession. Avec la réforme gouvernementale et l'abandon de la caisse spécifique des avocats, ses cotisations devraient être doublées.
De quoi fragiliser l'équilibre économique de certains cabinets, notamment les plus jeunes d'entre eux.
 
Nîmes - opération justice morte devant le palais de justice - 6 janvier 2020.
Nîmes - opération justice morte devant le palais de justice - 6 janvier 2020. © F3 LR


Justice morte à Nîmes


Tribunal mort à Nîmes, ce lundi. Les avocats en grève se sont rassemblés devant le palais de justice.
Conséquences : renvoi systématique des dossiers et audiences et cessations de toutes les activités judiciaires. Les 400 avocats du Gard refusent la réforme des retraites.
Elle entrainerait pour eux, une baisse des pensions et une hausse importante (le quasi doublement) des cotisations.

Le mouvement de grève est reconduit juqu'à la fin de la semaine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société manifestation économie social grève retraites
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter