Carcassonne : les infirmiers du bloc opératoire en grève pour protester contre le manque d’effectifs

Ce mercredi, les infirmiers ont débrayé pour dénoncer leurs conditions de travail - 20 février 2019 / © France 3 LR - F.Guibal
Ce mercredi, les infirmiers ont débrayé pour dénoncer leurs conditions de travail - 20 février 2019 / © France 3 LR - F.Guibal

La vingtaine d’infirmiers du bloc opératoire de l’hôpital de Carcassonne, dans l’Aude débraye une heure par jour depuis lundi. Ils protestent contre le manque d’effectifs qui selon eux, a un impact direct sur leur activité.

Par Joane Mériot

Le manque d’effectifs, c’est ce qui pousse les infirmiers et infirmières du bloc opératoire diplômés d’Etat (IBODE) du centre hospitalier de Carcassonne, dans l’Aude à faire grève depuis ce lundi 18 février.
 
Les infirmiers du bloc opératoire diplômés d’Etat débrayent une heure par jour depuis lundi - 20 février 2019 / © France 3 LR - Frédéric Guibal
Les infirmiers du bloc opératoire diplômés d’Etat débrayent une heure par jour depuis lundi - 20 février 2019 / © France 3 LR - Frédéric Guibal

 

Flux tendu 


Chaque matin les infirmiers débrayent pendant une heure, à tour de rôle pour " ne pas affecter le bon déroulement du service ".
Ce qu’ils veulent, deux personnes supplémentaires pour pallier à l’absentéisme.

Aujourd’hui pour le bloc et pour l’ensemble de l’hôpital, nous sommes en permanence en flux tendus, car en manque de personnel, nous dit Bruno Izart, délégué syndical Force Ouvrière.
 

Cercle vicieux 


Car dans cet hôpital, quand il y a un absent, la personne n’est pas remplacée. C’est donc au personnel présent de se débrouiller pour assurer l’activité malgré les absences. Conséquence, les infirmiers titulaires présents subissent une fatigue morale et physique ce qui de surcroît entraine d’autres absences.

Dès qu’un agent est absent, ce sont les autres infirmiers qui viennent compenser, ajoute Bruno Izart, et ceux sont donc eux qui n’auront plus leur temps de repos légaux.

Cela plus d’un an que ces infirmiers dénoncent la situation sans avoir de réponse concrète de la part de la direction de l’hôpital. Ils continueront leur action tant que la direction n'aura pas donné une réponse favorable à leur demande. 

► Reportage d 'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal :
 
Carcassonne : débrayage des infirmiers du bloc opératoire de l'hôpital

 

Sur le même sujet

Les + Lus