Carcassonne : rififi à la SPA de l'Aude, le directeur porte plainte pour malversations, le président nie les accusations

La SPA de Carcassonne dans la tourmente. Son nouveau directeur, embauché en juillet dernier, prétend avoir découvert des pratiques opaques et douteuses voire illégales. Il a porté plainte auprès du procureur de la République de Carcassonne. Le président dément et dénonce une cabale de son employé.
Depuis début juillet, Nicolas Clément, 51 ans, est le nouveau directeur de la SPA de Carcassonne. Très motivé, 2 mois après sa prise de fonctions, il déchante. Car très vite, cet ancien officier de police judiciaire de la gendarmerie pense découvrir des pratiques douteuses au sein de la société carcassonnaise protectrice des animaux.

C'est un chèque d'un client qui a adopté un chien qui nous est revenu impayé qui m'a mis la puce à l'oreille. Cet argent, le président l'a pris et ces 190€ n'apparaissent pas dans les livres de compte. J'ai régularisé et j'attendais des explications du président que je n'ai jamais eu.

Nicolas Clément, directeur de la SPA de Carcassonne.

Nicolas Clément dénonce des irrégularités

Le nouveau directeur de la SPA de Carcassonne soupçonne l'existence d'une caisse noire et des irrégularités comptables et juridiques.
Les preuves qu'il dit détenir, l'ont poussé à porter plainte auprès du procureur de la République de Carcassonne. Il reproche aussi à l'association, de nombreuses irrégularités dans les contrats de travail d'une partie des 8 salariés. Des contrats gérés par la DRH, l'épouse du président...

Un ancien militaire en reconversion depuis 3 ans n'a apparemment pas de contrat. Des salariés qui ont 10 ou 15 ans de SPA sont encore à l'échelon 1, ce qui paraît illégal.

Le président de la SPA nie en bloc

Des accusations que la SPA nie en bloc. Pour son président, élu depuis 4 ans et ancien directeur de Pôle emploi, les accusations de son employé relèvent de la vengeance, suite à un conflit du travail.

Je peux certifier qu'il n'y a eu aucune pratique illégale. Aucune. Ni caisse noire, ni détournement des contrats de travail. Tout ce qu'il dit, c'est pour nous démonter devant le conseil d'administration de la SPA.

Renaud Fabart, président de la SPA de Carcassonne.

Nicolas Clément a été mis à pied par l'association. Le président a lui aussi porté plainte contre son directeur, pour dénonciation calomnieuse.
 
durée de la vidéo: 01 min 58
Carcassonne : rififi à la SPA de l'Aude, le directeur porte plainte pour malversations, le président nie les accusations ©F3 LR
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature solidarité société faits divers justice polémique vie associative