Caunes-Minervois : 350 ans après, du marbre commandé pour le château de Versailles enfin livré

Caunes-Minervois (Aude) - la carrière et le marbre destiné au château de Versailles - mai 2019. / © F3 LR F.Guibal
Caunes-Minervois (Aude) - la carrière et le marbre destiné au château de Versailles - mai 2019. / © F3 LR F.Guibal

Honorer une commande plus de 350 ans, après : c'est le défi un peu fou que se sont lancés des passionnés du marbre de Caunes-Minervois dans l'Aude, au nord de Carcassonne. La destination : le château de Versailles, en partie construit avec des matériaux venus de ce village audois.

Par Valérie Luxey

C'est l'histoire d'un bloc de marbre retrouvé à Caunes-Minervois dans l'Aude, en 2014, par l'actuel propriétaire et exploitant de la carrière du village, Khalid Massoud. Un morceau arraché à la falaise au XVIIème siècle par les carriers qui travaillaient alors pour le roi de France. Un bloc de trois tonnes qui, le gérant de la carrière AGE en est persuadé, était bien destiné au château de Versailles :
 

Les marbres étaient extraits et couchés. Il y avait énormément de broussailles quand on a commencé à faire un échantillonnage et on a découvert tous ces anciens blocs. Ensuite, on nous a offert 7 fois le prix habituel de la matière. On s'est dit : là, il y a quelque chose et on a commencé à faire des recherches. Sur cette carrière-ci [l'une des 4 carrières royales de Caunes-Minervois à l'époque, NDLR], il y avait une commande de marbre qui avait été passée pour faire une chapelle à Versailles, mais elle n'a finalement jamais été réalisée et les blocs sont restés sur place. Il faut savoir que chaque bloc était annoté d'un chiffre et d'une lettre. Celui-ci, c'est le bloc D7.


Livré 350 ans après


De là est né le projet de livrer le marbre à son destinataire, 350 ans après, en utilisant en partie les techniques d'autrefois. Une occasion de communiquer sur ce patrimoine audois tout au long du trajet, pour les passionnés des marbres de Caunes-Minervois, comme l'explique Françoise Moreau, la coordinatrice de l'association "Marbres en Minervois" :
 

Peu de gens savent que ce marbre a servi au château de Versailles, qu'il y a dans Paris, dans Rome, les gens ne le savent pas ! C'est pour faire connaître le marbre de Caunes et notre territoire. C'est très intéressant parce que je suis plongée dans les livres d'histoire et les archives depuis 2012.


5 ans de voyage jusqu'à Versailles


Le voyage est programmé sur 5 ans et utilisera notamment un énorme radeau en cours de construction pour naviguer sur le Canal du Midi. Le seul bémol est que le château de Versailles n'est, pour l'instant, pas vraiment au courant, précise Khalid Massoud :
 

On en avait parlé avec eux il y a quelques années. Comme c'est Versailles, ils nous demandaient un dossier très étoffé. C'est pour ça que cette année on a décidé de faire un essai de transport du bloc et quand on aura validé tous ces essais, l'année prochaine on aura un dossier bien fourni et on pourra leur dire exactement la méthode qu'on va utiliser et le temps que ca va prendre.


Des échanges avec le responsable des marbres de Versailles


Il y a quelques années, le responsables de la carrière, accompagnés du préfet de l'Aude, s'étaient rendus à Versailles et les responsable des marbres du château était venu à Caunes-Minervois. Khalid Massoud lui avait lors proposé de prendre les empreintes chimiques de tous les marbres de Versailles pour savoir de quelles carrières ils venaient pour alimenter leur base de données.

La livraison du bloc D7 est programmée en 2024, avec une première étape dès la mi-juin 2019 au port de Carcassonne. Voici le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal.
Caunes-Minervois : 350 ans après, du marbre commandé pour Versailles enfin livré
Honorer une commande plus de 350 ans après : c'est le défi un peu fou que se sont lancés des passionnés du marbre de Caunes-Minervois (Aude). La destination : le château de Versailles, en partie construit avec des matériaux venus de ce village audois. Avec Khalid Massoud, gérant de la carrière AGE, et Françoise Moreau, la coordinatrice de l'association "Marbres en Minervois". - France 3 Occitanie - Alexandre Grellier, Frédéric Guibal

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus