• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Inondations dans l'Aude : La protection civile au chevet des sinistrés

Une centaine de bénévoles de la protection civile s'activent auprès des sinistrés. / © J. Crunchant
Une centaine de bénévoles de la protection civile s'activent auprès des sinistrés. / © J. Crunchant

La centaine des bénévoles de la protection civile assurent de multiples missions auprès des sinistrés des inondations de l'Aude. Le détachement des Alpes-maritimes est spécialisé dans l'assistance socio-psychologique depuis l'attentat de Nice. Ils sont auprès des habitants de Saint Hilaire.

Par Olivier Le Creurer


Une cinquantaine de membres de la protection civile de l'Aude étaient à pied d'oeuvre dès lundi matin pour porter assistance et secours à la population sinistrée par les inondations. Rapidement, il a fallu se rendre à l'évidence face aux dégâts considérables, des renforts étaient indispensables.

Ce mardi matin, 16 octobre, au titre de la solidarité nationale, une cinquantaine d'autres bénévoles de toute la France ont convergé vers le centre opérationnel de la protection civile, basé à Narbonne. 
 

 

150 maisons dévastées à Saint-Hilaire


Selon les spécialités des uns et des autres, ils ont été déployés dans les zones les plus touchées par les inondations. Un détachement de six personnes des Alpes-Maritimes est arrivé en début d'après-midi à Saint-Hilaire, à mi-chemin entre Limoux et Carcassonne. "Un village ravagé de 450 habitants et 150 maisons dévastées," précise Jérémy Crunchant, cadre opérationnel.
 
Les bénévoles de la protection civile des Alpes-maritimes assurent un soutien psychologique auprès des habitants. / © J. Crunchant
Les bénévoles de la protection civile des Alpes-maritimes assurent un soutien psychologique auprès des habitants. / © J. Crunchant

"Dans un premier temps, notre mission devait s'orienter vers l'hébergement d'urgence. Mais dans ce petit village, l'entraide est importante. Par contre, les travaux de déblaiements sont gigantesques.".
 

Le soutien psychologique va devenir essentiel
 

Alors, il faut nettoyer, déblayer avec les habitants. "Tout le monde est dans l'action mais le soutien psychologique va devenir essentiel," analyse Jérémy Crunchant. Le détachement de la protection des Alpes-maritimes sait de quoi il parle. Il est spécialiste dans le sauvetage socio-psychologique depuis l'attentat de Nice en 2016 et les inondations sur la Côte d'Azur et dans le Var ces dernières années.

Nous travaillons en binôme, nous faisons du porte à porte


"Nous travaillons en binôme, nous faisons du porte à porte. Nous parlons avec les sinistrés, revenons si besoin quelques heures plus tard." Un travail réalisé en lien avec  la cellule d'urgence médico psychologique (CUMP) et le SAMU.
 

Le travail pourrait durer plusieurs semaines. Mais Jérémy et son équipe seront relevés dans quelques jours. Les membres de la protection civile sont des bénévoles

Pour lire les dernières informations sur les inondations dans l'Aude.
 



Nos journalistes Caroline Agullo et Juliette Morch ont suivi la protection civile à Saint-Hilaire dans l'Aude, voivi leur reportage :
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pollution : des boulettes de pétrole sur les plages du littoral de l'Hérault

Les + Lus