INSOLITE. Pour décrocher un emploi, ils s'exercent sur des jeux vidéo

durée de la vidéo : 00h02mn03s
Dans l'Aude, le gaming peut servir à l'insertion des plus jeunes. ©France 3 Occitanie

Depuis décembre, la Mission locale d'insertion de Carcassonne a sa "gaming house". Un espace dédié aux jeux vidéos, où des jeunes inscrits à la MLI viennent compléter leur formation sur le chemin de l'emploi.

Généralement synonymes de détente, les jeux vidéo ont un tout autre intérêt, à la mission locale de Carcassonne (Aude). Le gaming, est utilisé comme un atelier d'insertion, pour des jeunes inscrits auprès de la MLI. De quoi développer leurs soft skills, autrement dit les compétences douces, comme la pratique de l'anglais, la gestion du stress ou bien l'adaptabilité. 

Un outil adapté à la génération

"On a essayé d'établir un outil propre aux besoins des jeunes pour détecter les compétences. Parce qu'on a vu que parfois, pendant des entretiens d'embauche, ils ont du mal à se valoriser, détaille Memet Mengucek alias Nekzioh, créateur de contenus et animateur d'ateliers. Si on prend l'exemple de la fameuse question 'cite-moi trois de tes qualités et défauts', on a souvent du mal à y répondre. On détecte leurs compétences douces, via la pratique du jeu vidéo". 

Ilan, 19 ans, est en recherche d'emploi. Il savoure déjà sa progression, depuis qu'il fréquente les lieux :  "je suis quelqu'un de très timide, qui a du mal à aller vers les gens. Depuis que je suis ici, j'y arrive beaucoup plus facilement. Je m'exprime beaucoup plus facilement aussi, puis j'ai beaucoup plus l'esprit d'équipe, et je pense que c'est nécessaire". 

Imaginé à Aix-en-Provence, l'idée suit son chemin dans l'Aude. Ainsi, par groupe de cinq, ces jeunes participent à des sessions de deux semaines, où toutes les matinées sont consacrées aux jeux vidéos. En plus, l'après-midi, des ateliers d'audiovisuel, de nutrition ou de sport, viennent compléter les journées. 

"Le jeu vidéo, c'est aussi un prétexte pour arriver à mobiliser les jeunes, à les accrocher (...) et éviter le phénomène d'évaporation, complète Jean-Pierre Munich, directeur mission locale Ouest audois. Une méthode qui porte ses fruits, et qui suscite l'intérêt des entreprises, comme Suez ou encore Mc Donalds, au niveau local.

"Ils ont déjà tout essayé eux aussi, poursuit Jean-Pierre Munich. Les journées portes ouvertes, les jobs dating, les flyers... Et ils se rendent qu'ils ont de plus en plus de mal à recruter. Aujourd'hui, après avoir découvert avec Nexio, l'outil mis en œuvre à la mission locale, Suez souhaite l'utiliser en Occitanie et Mc Donalds au niveau de Carcassonne".

Des entretiens via Twitch

Le 23 avril, c'est justement à travers un live sur Twitch, que Suez fera passer des entretiens d'embauche à plusieurs membres de la gaming-house. 

4800 jeunes sont accompagnés par la mission locale de Carcassonne, qui rayonne jusqu'à Lézigan ou Limoux. Deux communes qui devraient recevoir dans les prochains mois, leur propre gaming-house.