Municipales-coronavirus à Carcassonne : à 17h un taux de participation en baisse dans le département

Carcassonne - la mairie - archives / © F3 LR
Carcassonne - la mairie - archives / © F3 LR

Jour d'éléctions municipales ce dimanche 15 mars, en même temps le pays vient de passer en stade 3 de l'épidémie de coronavirus. A 17h, dans l'Aude, le taux de participation était de 41,31% contre 64,89% en 2014. A Carcassonne, sept listes s'affrontent.

Par Joane Mériot

Avec ses 45 895 habitants, Carcassonne est aujourd’hui la capitale du département mais la deuxième commune la plus peuplée de l’Aude seulement. Car la ville a perdu un millier d'habitants sur les 5 dernières années alors que sa voisine Narbonne en gagne. La ville compte 38 072 inscrits sur les listes électorales et 31 bureaux de vote. Ils ont fermé à 18h pour laisser place au dépouillement. 
 
Le dépouillement a commencé à Narbonne, certains ont mis des gants pour éviter la propagation du coronavirus - 15 mars 2020 / © FTV
Le dépouillement a commencé à Narbonne, certains ont mis des gants pour éviter la propagation du coronavirus - 15 mars 2020 / © FTV


Mais la fréquentation de ces bureaux de vote a été fortement perturbée à cause notamment du coronavirus. 
 

Taux de participation en baisse dans l'Aude et à Carcassonne


Le gouvernement a déclaré ce samedi soir, lors d'un discours prononcé par Edouard Philippe, veille du premier tour des élections municipales, le stade 3 de l'épidémie de coronavirus. Ce qui signifie que le virus circule désormais sur tout le territoire français. Le passage à ce stade 3 implique des déplacements restreints.  D'ailleurs, lors de son discours, le premier ministre a également annoncé la fermeture « jusqu’à nouvel ordre » de tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays ». 

En revanche, il a annoncé le maintien du premier tour des élections à condition de « respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles », a ajouté Edouard Philippe, en demandant « calme » et « civisme » aux Français. Beaucoup de français ne comprennent pas cette décision.

Forcément les bureaux de vote sont touchés par une baisse de fréquentation dû à ce passage au stade 3. Même si des consignes très strictes sont appliquées.

Et la ville de Carcassonne n'y échappe pas, même si elle est classée parmi les bons élèves en terme de participation aux municipales avec plus de 60% de votants. Mais cette année, en raison de l'épidémie de Covid-19, notamment, qui frappe la France. A midi, le taux de participation est en nette baisse dans le département de l'Aude, le taux de participation était de 22.11%, contre 24,21% aux élections municipales de 2014. A 17h, le taux de participation était de 41,31% contre 64,89% en 2014.

À 10h30, à Carcasonne, la participation était de 11,3% contre 13,4% à la même heure en 2014.
 


La mairie de Carcassonne rappelle sur son site internet, les consignes avant et après le scrutin pour limiter la diffusion de l'épidémie de Covid-19 : 
  • Des flacons de solution hydro-alcoolique seront mis à la disposition du public dans chaque bureau de vote.
  • Le matériel mis à disposition dans chaque bureau de vote sera désinfecté régulièrement au cours de chaque journée.
  • Chaque bureau de vote sera désinfecté en intégralité (toilettes, hall, couloir, mobilier…) dès sa fermeture afin qu’il puisse être utilisé le lendemain par le public et les scolaires (certaines écoles servant de bureaux de vote).

 
Elections municipales 2014 :

1er tour : 63,88%
2nd tour : 68,87 %

Elections municipales 2009

1er tour : 57,69 %
2nd tour : 63,30 %

 

Faire tomber Gérard Larrat 


A Carcassonne, il y aura sept listes pour le premier tour des municipales. Une ville dirigée à gauche, par Jean-Claude Pérez entre 2009 et 2014, ravie par la droite aux dernières municipales et où le rassemblement national est en progression constante.

Dans cette course aux municipales, sept listes s’affrontent et l’enjeu est de faire tomber Gérard Larrat à tout prix, le maire sortant (DVD) et candidat à sa propre succession.
En 2008, le candidat avait été élu maire mais son élection avait été contestée ce qui avait conduit à une annulation par le Conseil d’Etat du vote pour cause d’irrégularité dans le scrutin. C’est son opposant, Jean-Claude Perez (PS), qui sera finalement élu lors des nouvelles élections.

Gérard Larrat reprendra la tête de la ville en 2014. Face à lui, six autres candidats : Edgar Montagné, Jean-Noël Crouzet, Xavier Bigot, Christine Pujol et Tamara Rivel, Marie Hélène Regnier.  


Les listes en 2020 : 

  • Edgar Montagné : "Rassemblons Carcassonne"
  • Jean-Noël Crouzet : "Priorité Carcassonne"
  • Xavier Bigot : "Carcassonne Citoyenne Ecologique Sociale"
  • Christine Pujol :  "Christine Pujol L'Autre Choix"
  • Tamara Rivel : "Une ENERGIE nouvelle pour Carcassonne !"
  • Gérard Larrat :  "Pour Carcassonne avec Gerard Larrat"
  • Marie-Hélène Regnier : "Unis pour Carcassonne" 

Le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal 

Sur le même sujet

Les + Lus