Les normes bio pas assez exigeantes dans l'Aude ?

Laurence est maraîchère, elle a souhaité aller plus loin que le label AB, elle utilise des chevaux de trait plutôt qu'un tracteur - 2 mars 2017 / © France 3/ Frédéric Guibal
Laurence est maraîchère, elle a souhaité aller plus loin que le label AB, elle utilise des chevaux de trait plutôt qu'un tracteur - 2 mars 2017 / © France 3/ Frédéric Guibal

La région Occitanie est la première région bio de France. Pourtant, avec ce développement du bio, certains commencent à trouver les normes pas assez contraignantes. Plusieurs mentions existent en complément du label agriculture biologique. Exemple à Sigean, dans l'Aude.

Par Joane Mériot

L’Occitanie est la première région bio de France. Au salon de l’agriculture, la tendance se confirme, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à se lancer dans l’agriculture biologique.

En deux ans, en Occitanie, le nombre d'agriculteurs à passer d'une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique a augmenté de 27%.


Mais avec ce développement du bio, certains agriculteurs trouvent les normes bios pas assez contraignantes. En effet, le label bio AB ne suffit plus à certains consommateurs et producteurs.

Dans l’Aude, Laurence est maraîchère et elle a souhaité aller plus loin que le label bio AB (agriculture biologique). Cette ancienne paysagiste a lancé son activité de maraîchage en suivant la charte Nature & Progrès, une association créée il y a 50 ans.

On peut très bien produire bio, et être très mécanisé avec beaucoup de plastique, qui font que l'on dépense énormément d'énergie sur une ferme, alors que les fermes Nature & Progrès, elles ont tête d'améliorer ce point là

Le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal

Occitanie : les normes bios pas assez exigeantes ?
La région Occitanie est la première région bio de France. Pourtant, avec ce développement du bio, certains commencent à trouver les normes pas assez contraignantes. Plusieurs mentions existent en complément du label agriculture biologique. - France 3 LR - Alexandre Grellier et Frédéric Guibal

L'association Nature & Progrès regroupe des producteurs mais aussi des consommateurs, dont certains ne se contentent plus du simple label agriculture biologique.

D'autres chartes similaires existent. Elles ne sont pas concurrentes du label Agriculture biologique, ce sont de simples mentions complémentaires. En région Occitanie, plus de 300 producteurs ont adhéré à Nature et progrès.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus