Politique : avec les "Rencontres de l'Occitanie en Commun", Carole Delga remobilise ses troupes

Samedi, au centre de la région Occitanie, Bram accueille "Les Rencontres de l'Occitanie en Commun", rassemblement des soutiens qui ont permis la large victoire aux régionales de la liste emmenée par Carole Delga. Prochain mandat mais aussi présidentielle et législatives sont en ligne de mire.

«L’Occitanie en Commun» c'est le nom de la liste que l'on aurait autrefois qualifiée de "plurielle" réunie par Carole Delga pour sa victoire sans concessions aux dernières élections régionales. Samedi 25 septembre, à partir de 11h, la désormais "présidente mieux élue de France" retrouve ses soutiens dans le Parc des Essars de Bram (Aude).

Au delà des militants encartés, de moins en moins nombreux, cette alliance des forces de gauche a élargi sa base en rassemblant 400 chefs d'entreprises et acteurs du monde économique. Au printemps dernier, en affichant leur soutien à la présidente sortante, ces décideurs l'ont aidé à séduire une partie de l'électorat soucieuse des projets concrets pour le commerce, l'artisanat, l'industrie, l'agriculture et le développement des territoires. Un terrain sur lequel les candidats se sont affrontés dans d'autres régions avec des issues moins heureuses pour les candidats socialistes.

Un travail "En Commun"

Cette force inédite, Carole Delga pourrait la mettre au service d’ "Idées en commun", le projet social et écologiste d’Anne Hidalgo pour la présidentielle dont la verdeur affichée ne rend que plus visible l'absence de dimension économique et d'ancrage territorial. La présidente de la Région Occitanie largement réélue va en effet conduire la campagne présidentielle de la candidate Anne Hidalgo. A elle donc de redresser la barre.

L'idée est donc bien de faire remonter du terrain les initiatives locales pour construire un programme présidentiel. Elargir les thèmes abordés et les projets proposés pour séduire au delà des électeurs socialistes et écologistes. Pour désigner ces soutiens essentiels, l'équipe de Carole Delga parle "d'acteurs du quotidien du territoire régional".
La journée de samedi a donc pour but de poursuivre avec eux la réflexion engagée et les débats amorcés pendant la campagne des régionales afin de nourrir tant la feuille de route de l'éxécutif régional que le projet de la candidate à l'élection présidentielle.

Un département dirigé par une femme

Carole Delga a donc choisi Bram pour redynamiser ses troupes. Un point géographiquement proche du centre de la région Occitanie mais aussi une petite ville et une terre rurale profondément socialistes. Celles d'André Viola, ancien maire de Bram aujourd'hui président de la vaste communauté de 38 communes "Piège Lauragais Malepère", président démissionnaire du Conseil Départemental de l'Aude réélu conseiller en juin dernier avec... 70,5 % des suffrages.

A la tribune, ce n'est pourtant plus André Viola qui ouvrira les débats mais celle qui lui a succédé à la tête du Conseil Départemental : Hélène Sandragné, première femme a accéder à la fonction suprême dans l'Aude. Dans un département que quelques grincheux voyaient menacé, celle qui a conduit la campagne a atomisé la concurrence ! 

Tout un symbole.

 

Le programme des "Rencontres de l'Occitanie en Commun"

11h00 : mot d’accueil de la présidente de département de l’Aude et du maire de Bram

11h15 : présentation de l’étude "Fractures françaises", par l’Institut Jean Jaurès

11h30 : témoignages d’élus locaux et acteurs du territoire sur les enseignements des dernières régionales, la mobilisation citoyenne, et la construction d’un nouveau modèle de développement

12h00 : discours de Carole Delga

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale élection présidentielle élections