Prison ferme et amendes : deux personnes condamnées pour maltraitance animale sur vingt chiens

En septembre 2023, les gendarmes avaient contrôlé un lieu présenté comme "un élevage familial" sur les réseaux sociaux et y avaient constaté 17 infractions. Les propriétaires des lieux viennent d'être condamnés par la justice.

Deux personnes ont été condamnées par la justice pour de mauvais traitements infligés à douze chiens et huit chiots. Il s'agit des propriétaires d'un élevage situé à Cuxac-Cabardès, dans l'Aude.

Des amendes et de la prison

L’homme de 37 ans a écopé de cinq mois de prison ferme, la femme de 25 ans, elle, quatre mois de prison avec sursis. Tous les deux ont désormais une interdiction à vie de détenir des animaux et une interdiction de travailler avec des animaux pendant cinq ans.

Chacun a également été condamné à 1100 euros d'amende, et ils devront verser 1000 euros à trois associations de protection animale (l’Arda, l’association Stéphane Lamart et la Société Normande de Protection Animale).

À lire aussi - Des chiens et des chiots victimes de maltraitance secourus par les gendarmes, un élevage illégal fermé dans l'Aude

En septembre 2023, les gendarmes étaient intervenus dans l'élevage, accompagnés des membres de l'Association pour le respect des droits des animaux (Arda). Ils y avaient constaté pas moins de 17 infractions, dont de la maltraitance animale sur des chiots et chiens adultes, mais aussi "une absence d’autorisation d’exercer, des conditions de détention indignes, des chiens amaigris, non entretenus et soignés, pour certains enchaînés en permanence", avaient-ils relaté. 

L'Association pour le respect des droits des animaux, qui avait accueilli les chiens suite à l'intervention des gendarmes, a salué "un jugement à la hauteur des faits."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité