Sécheresse dans l'Aude : la préfecture lève les restrictions de l'usage de l'eau

Publié le
Écrit par Delphine Aldebert .

Ca y est ! La pluie tombe depuis la mi-novembre. Les précipitations de l'ordre de 30 à 60mm permettent de recharger les nappes phréatiques. Par conséquent, la préfecture de l'Aude lève l'ensemble des mesures de restrictions de l'usage de l'eau même si la vigilance est toujours de mise.

Si vous êtes un particulier, arroser sa pelouse, laver sa voiture ou encore remplir sa piscine redevient possible dans l'Aude. Les agriculteurs pourront aussi reprendre l'irrigation de leurs cultures à toutes les heures de la journée. Les mesures de limitation des usages de l'eau concernant les usages domestiques, agricoles et industriels ne sont plus en vigueur.

Une sécheresse inédite

La sécheresse aura duré 5 mois dans l'Aude. Un épisode particulièrement sévère par sa durée et son intensité. Il s'est caractérisé par un déficit pluviométrique de 50% associé à des températures très élevées, de l'ordre de 3 degrés de plus que les normales de saison de juin à octobre. Pendant 27 jours, le thermomètre aura dépassé les 35 degrés en journée. Ces conditions météo ont entraîné une sécheresse des sols record cet été.

Afin de partager au mieux la ressource, la Préfecture en partenariat avec le comité de gestion de l'eau a pris au total 12 arrêtés successifs de restrictions des usages depuis début juillet. 400 points de prélèvements avaient été contrôlés. 

Quatre secteurs avaient été placé en situation de crise : les bassins versants de l'Hers Mort et de l'Hers Vif, le secteur de l'Aude amont et celui de l'Aude Aval-Berre.

Une situation toujours critique

En dépit de la levée des restrictions, la vigilance reste d'actualité. 

La saison hivernale 2022-2023 doit impérativement permettre au département de l'Aude de reconstituer ses ressources en eau pour aborder avec un maximum de sérénité la saison estivale 2023

Préfecture de l'Aude

Le niveau des nappes souterraines reste bas. Les barrages ont également été très sollicités cet été et leurs niveaux sont encore critiques. Les précipitations sont nécessaires pour renflouer les stocks afin de garantir les usages de l'eau l'année prochaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité