Une femme vigile à “La Lauragaise” à Castelnaudary retrouvée morte écrasée par un portail

Castelnaudary (Aude) - entreprise La Lauragaise - novembre 2013. / © F3 LR F.Guibal
Castelnaudary (Aude) - entreprise La Lauragaise - novembre 2013. / © F3 LR F.Guibal

Une gardienne de nuit, âgée de 51 ans et affectée à la surveillance de l'entreprise La Lauragaise de Castelnaudary dans l'Aude, ex-Spanghero, a été tuée, dans la nuit de lundi à mardi, par la chute d'un portail métallique, a-t-on appris de sources concordantes.

Par Fabrice Dubault


Ce sont des salariés de l'entreprise de confection de plats de cuisinés, rebaptisée La Lauragaise, qui ont donné l'alerte vers 7H00 mardi, alors qu'ils venaient prendre leur service, ont indiqué les pompiers. Mais à leur arrivée sur les lieux, ces derniers n'ont pu que constater le décès de la veilleuse de nuit.

Selon les premières constatations, elle a été écrasée par un portail coulissant métallique d'une dizaine de mètres de long, qui permet l'accès des poids lourds aux quais de chargement des marchandises. Le portail serait sorti de son rail dans sa partie supérieure.

Joint par téléphone à Paris, le patron de la Lauragaise, Laurent Spanghero, a évoqué une accident "dramatique" et dit attendre les conclusions de l'enquête de la gendarmerie.

Laurent Spanghero, co-fondateur de l'entreprise cédée en 2009 à la coopérative basque Lur Berri, en a repris les rênes avec des associés, début juillet, sur décision du tribunal de commerce de Carcassonne et à la suite du scandale de la viande de cheval qui a mis l'entreprise à genoux et provoqué la suppression de 240 emplois.
Les repreneurs sont tenus de garder pendant deux ans les 90 salariés repris.

Sur le même sujet

Les + Lus