• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Direct. Scandale de la viande de cheval : ouverture du procès à Paris

Quatre hommes dont deux anciens dirigeants de la société Spanghero à Castelnaudary et deux intermédiaires néerlandais comparaîssent devant le tribunal correctionnel pour avoir vendu de la viande de cheval présentée comme du bœuf. Nous suivons ce procès en direct à partir de 13h30 ce lundi. / © J. Sanna
Quatre hommes dont deux anciens dirigeants de la société Spanghero à Castelnaudary et deux intermédiaires néerlandais comparaîssent devant le tribunal correctionnel pour avoir vendu de la viande de cheval présentée comme du bœuf. Nous suivons ce procès en direct à partir de 13h30 ce lundi. / © J. Sanna

Quatre hommes dont deux anciens dirigeants de la société Spanghero à Castelnaudary et deux intermédiaires néerlandais comparaîssent devant le tribunal correctionnel pour avoir vendu de la viande de cheval présentée comme du bœuf. Nous suivons ce procès en direct à partir de 13h30 ce lundi.

Par Josette Sanna

L’affaire avait fait grand bruit et révélé les pratiques douteuses de certains circuits de vente de viande à travers le monde. Le procès s’ouvre cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris. 

Le scandale éclate en Grande-Bretagne en février 2013 avec la découverte de viande de cheval dans des lasagnes censées être fabriquées avec du bœuf.

La société Comigel qui produit notamment des plats surgelés pour Findus annonce le retrait de ses produits et met en cause l’un de ses fournisseurs, la société Spanghero basée dans l’Aude.

L’affaire révèle l’opacité des circuits d’approvisionnement dans l’agroalimentaire.
 
 

750 tonnes de viande


Une tromperie massive qui porterait sur 750 tonnes de viande écoulées dans 13 pays européens pour 4,5 millions de plats cuisinés.
La viande de cheval qui venait notamment de Roumanie était revendue par des traders néerlandais à des industriels de l’agroalimentaire pour de la viande de bœuf.
 
Jacques Poujol un des principaux prévenus de l’affaire Spanghero. / © J. Sanna
Jacques Poujol un des principaux prévenus de l’affaire Spanghero. / © J. Sanna


Deux de ces traders , dont Johannes Fasen, déjà condamné par le passé pour des fais similaires, et Hendricus Windmeijer devront répondre de tromperie et d’escroquerie en bande organisée tout comme deux anciens dirigeants de la société Spanghero. Jacques Poujol, l’ancien directeur de Sapnghero et Patrice Monguillon ( ex-directeur du site de Castelnaudary) seront jugés pour les mêmes faits.
 
 

Deux versions s’affrontent


L’ancien directeur de Spanghero dit n’avoir pas su qu’il achetait de la viande de cheval pour du bœuf, ce que conteste Johannes Fasen.
Surnommé dans le milieu « le roi du cheval », l’intermédiaire néerlandais affirme en revanche que Jacques Poujol savait ce qu ‘il achetait. Qu’il l’a fait car la viande de cheval était moins chère, et pour la revendre 1,5 euros de plus le kilo au prix du bœuf.
 

Procès jusqu'au 13 février


Les prévenus risquent jusqu’à 10 ans de prison et 1 million d’euros d’amende. La justice a un mois pour y voir plus clair. Le procès déroule jusqu’au 13 février. 
 

Suivez le procès en direct avec notre tweet live

avec notre journaliste Josette Sanna.

Sur le même sujet

Tour de France : la 16e étape Nîmes-Nîmes

Les + Lus