La réserve africaine de Sigean dans l'Aude craint pour ses animaux

Publié le Mis à jour le

Plusieurs centaines d'animaux de la réserve africaine de Sigean dans l'Aude ont été immergés toute la journée de mercredi par la crue de la rivière voisine et ses responsables s'inquiétaient jeudi pour leur état de santé.


"Tout le vivarium qui contient nos reptiles a passé la journée dans l'eau glaciale sans chauffage et nous ne pourrons nous prononcer que dans quelques jours sur la santé, notamment, de six petits alligators nés cet hiver", a précisé le directeur de la communication de la réserve, Gabriel de Jesus, interrogé par l'AFP.

Le débordement de la rivière Berre a par ailleurs submergé sous 1,30 mètre d'eau la plaine où séjournent environ 200 zèbres, gnous et antilopes de la réserve, dont des espèces en voie d'extinction. "Les mâles dominants et leur famille ont occupé les points hauts, les autres ont dû passer la journée dans l'eau, voire nager, et il faudra là aussi attendre quelques jours pour y voir clair", a-t-il ajouté.
Avec la décrue, la réserve a réparé les clôtures et a pu rouvrir aux visiteurs à pied jeudi, mais devra attendre vendredi pour rouvrir son parcours aux voitures.

La réserve africaine renouvelle à cette occasion sa demande de "réfection à l'identique de la digue détruite par les inondations de 1999 alors qu'il manque 1,20 mètre de haut à l'ouvrage reconstruit en 2006", déclare M. de Jésus.
Elle s'appuie sur un arrêt de la cour d'appel de Marseille du 14 février qui a invalidé le plan de prévention des risques d'inondations (PPRI). La réserve l'avait attaqué car, précise M. de Jesus, ce plan considérait "que la réserve ne constituait pas un enjeu à protéger".

La réserve de Sigean abrite 3.800 animaux au total et accueille jusqu'à 7.000 visiteurs par jour en période de pointe.